Ben c’est compliqué tout ça

Aujourd’hui c’était : Recherches web, téléphones, mails et…………

Il n’est pas évident dans cette multitudes d’informations parfois contradictoires de définir ce qui est bon à prendre ou pas, ce qui est nécessaire ou pas, voir ce qui est vrai ou non !

Nous étions encore relativement indécis sur le type de statut que nous prendrions pendant ce tour du monde. Après un téléphone au service des habitants de la ville la plus proche (notre commune est trop petite pour connaître le sujet des tours du mondistes) et après la prise de position plus que confiante de l’employée communale, nous sommes quasiment certains de retirer nos papiers de Suisse. Elle nous a dit que garder ses papiers en Suisse voulait dire : Payer les impôts et les assurances maladie, mais aussi les taxes déchets de la commune, la taxe billag pour la réception média, etc., etc., etc. et toutes ces taxes représenteraient jusqu’à 6 mois de voyage en Amérique du Sud !!! En plus, une solution pour garder l’immatriculation du camping-car en Suisse a été trouvée par mon épouse. Une première réponse négative d’un service administratif nous avait refroidis, mais le culot de Claire et son charme a suffi à obtenir les réponses que nous souhaitions et sommes désormais sûr que les plaques suisses resteront sur le véhicule.

Mais disons que ces informations n’auraient pas été suffisantes pour prendre une décision finale. Il faut dire qu’aujourd’hui les assurances maladies complémentaires sont très restrictives. Au moindre doute sur votre condition de santé, elles vous refuseraient ou vous emmètreraient des restrictions de prestation. Il n’était donc pas évident de mettre un terme automatique à nos assurance en cas de retrait de papiers. Toutefois, après un téléphone avec notre conseillère en assurance, il en est ressortit que nous la perdrons de toute manière. Les assurances maladies suisse propose des couvertures mondiales, certes, mais pour un maximum de 12mois. Au-delà d’un temps de voyage d’une année, elles ne couvrent plus rien. Donc cette fois c’est « sûr », on retirera nos papiers.

Aujourd’hui, j’ai voulu immatriculer le camping-car afin d’être prêt au retour de notre séjour au Portugal. Le véhicule est arrivé il y a trois semaines et reçoit, actuellement, les dernières modifications chez le concessionnaire, vers Winterthur. Heureux et excité d’avoir enfin cette carte grise entre les mains, ma déconvenue fut à la hauteur de ma réjouissance.

Déjà surpris à la réception du courrier de notre vendeur (pas de carte grise, mais des papiers d’homologation), mon étonnement fut encore plus grand quand l’employée du SCAN (service des automobiles) m’indique qu’elle ne peut pas immatriculer le véhicule, car c’est à l’importateur de réaliser la première !!! Un peu énervé, je voyais déjà notre première virée en camping-car s’annuler pour une erreur du vendeur.

Heureusement, mon épouse a fait preuve de bien plus de calme que moi et, usant de son sens de la débrouillardise, fini par trouver une solution.

C’est donc le 16 octobre que nous irons chercher notre maison à roulette et nous pourrons faire notre premier voyage (peut-être en Ligurie) au volant de ce mastodonte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s