On se relance ! Huaraz et Chavin. Du 25 au 29 aout 2015

En repartant de Llanganuco Lodge, que nous avons vraiment adoré pour son calme, l’hospitalité de Charlie et sa petite lagune toute proche, nous sommes heureux d’aller retrouver des amis de voyage, Marc et France. Nous avons échangé quelques mails et avons réalisé que nous étions à quelques 2h de route les uns des autres. Alors quand les enfants ont su que nous allions les retrouver, ce fut la fête ! Il est important de revoir des gens que nous connaissons déjà et en plus lorsqu’ils ont un chien aussi mignon que le leur.

Et c’est avec un immense plaisir que nous les retrouvons à Huaraz. La ville elle-même n’apporte rien, si ce n’est un supermarché et une lavanderie dont nous avons besoin. Arrivant en début d’après-midi, nous papotons un peu ensemble, Claire, Soraya et France partirons en ville faire quelques courses alors que moi je resterai avec Marc et les deux autres loulous au bivouac. Mais avant de s’en aller, Claire à fait une demande à nos voisins du jour ; peuvent-ils faire du baby-sitting ce soir ? Marc et France ont accepté et nous en sommes très heureux.

Imaginez après treize mois de voyage, pour la première fois nous allons laisser les enfants et Rhino, prendre un taxi pour nous rendre dans une ville et passer un repas juste Claire et moi sans se soucier d’autre chose que nous. Cela nous a fait un bien fou et, contrairement à ce que nous aurions pu redouter, il n’y eu pas de long moment de silence. Passant notre temps ensemble chaque jour, cela aurait pu se passer. Au contraire, vu la période de doute que nous traversons, ce repas nous aura permis d’en discuter et de voir certaines choses en face, dont une bruschetta à l’ail avec tomate et basilique frais, un véritable orgasme gustatif plus ressentis depuis des mois au restaurant. !

1 brischetta

Oui, pour notre repas en amoureux, nous avons choisi une pizzeria… mais pas n’importe laquelle. Elle nous a été conseillée par Marc et France. Luigi’s pizza, pizzaiolo péruvien, a fait ses classes avec des pizzaioli italiens et ses pizzas, comme ses bruschettas, nous ont mis le sourire en place !

2 pizza (1)

Mercredi, nous prenons Rhino avec Marc et France à l’intérieur pour atteindre Punta Callan, annoncé par le guide Michelin comme un point de vie imprenable du les quasi 170km de la cordillère blanche. Nous sommes un peu déçus par le résultat final si l’on se base sur les écrit du guide, pourtant la vue reste belle, en effet, mais les nuages rendent peut-être la vue moins impressionnante que décrite.

3 PuntaCallan (1) 3 PuntaCallan (4) 3 PuntaCallan (2)

Une surprise nous est offerte par nos amis voyageurs à la descente. Une proposition totalement inattendue nous est faite par France ; garder les enfants pour une nouvelle soirée avec, en plus, la possibilité qu’elle dorme dans Rhino afin que nous puissions, Claire et moi, nous trouver un peu d’intimité ! Quelle idée incroyable, bien que ma première réaction soit, comme à mon habitude, réservée car interrogative sur l’aspect logistique de la chose !

Pourtant, cette proposition ne peut se refuser. Imaginez-vous, treize mois et douze jours sans avoir une nuit sans responsabilités. Alors oui nous avons déjà dormis en hôtel et chambres séparée. Mais là, nous partons de la maison pour 1 soirée, une nuit et une matinée avec quelqu’un qui s’occupe de nos enfants, nous n’ayant plus qu’à profiter !

Je choisis de mettre le paquet et nous réserve un bel hôtel avec baignoire-jacuzzi ! Le restaurant de l’hôtel, lui, s’appelle le chalet Suisse. Avant d’y mettre les pieds, nous restons méfiants car nous connaissons les fausses appellations « Suisse » ! Alors, notre plaisir sera immense du début à la fin de notre temps ici, à l’hôtel Andino. Nous commençons par la surprise de trouver des appareils sanitaires Suisses, Geberit et Laufen pour ceux qui connaissent, pour une qualité de chambre et de salle-de-bain que nous n’avions plus vue depuis longtemps ! Ensuite, le restaurant… une véritable explosion de saveurs et de qualité ! Que cela soit pour le pain avec un peu de beurre salé, pour le vin, ou pour les tenderloin en sauce type zurichoise avec morille accompagné de Rösti (des vrais tout frais) absolument succulents et ses quelques légumes au beurre… J’en ai presque eu les larmes aux yeux !

4 repas andino

Puis la suite de la soirée fut parfaite, en chambre, avec un petit feu de cheminée.

5 cheminée

Le lendemain matin, encore un vrai plaisir jusqu’à 9h, heure du retour à Rhino. Tout d’abord, un réveil sans enfants et sans se posé la question si tout se passe bien ! Un réveil juste pour nous deux et un petit déj en amoureux. En plus, nous trouvons au buffet du jus d’orange fraichement pressé, de la tresse, du fromage (bon, pas suisse celui-là) et de nouveau une mise en place soignée avec un service de qualité. Il est clair que pour quelqu’un venant tout droit de l’Europe, l’Hôtel Andino est un bon hôtel de qualité mais reste du 3 étoiles. Pourtant, pour nous, voyageant depuis tout ce temps et mangeant dans les marchés et restaurants du coin, nous nous sommes retrouvés dans du mille étoiles, retrouvant enfin des détails soignés jusqu’au bout ! Merci à France et Marc pour ce cadeau magnifique, à 10 jours de nos 12 ans de mariage !

Nous terminerons notre séjour à Huaraz avec une soirée détente et plaisir en famille. Le cirque russe sur glace y est présent et nous ne nous serons pas privés de voir ce spectacle qui aura émoustillé les yeux des enfants !

6 circus (2)

Nous mettons les voiles vendredi matin, pour aller à Chavin de Huantar. La route devient absolument splendide un peu après Huaraz en direction du Sud. Puis, à Catac, nous commençons la montée jusqu’au tunnel de Kahuish situé é environ 4500m d’altitude. La route de ce côté est superbe et en excellent état. Mais une fois le tunnel passé, la route devient une autre paire de manche ! Ce sont 30km de piste, devenant de plus en plus mauvaise et le tout ce fait en un peu plus d’une heure. Lorsque nous stationnons à Chavin, nous commençons à avoir des soucis de « frostcontrol ». C’est une petite soupape qui s’ouvre en cas de surpression dans le système d’eau ou une température inférieur à 3°C pour éviter le gel dans le chauffe-eau. A chaque enclenchement de la pompe, celle-ci s’ouvre et lâche 1 à deux dl d’eau… nous avons 2 théories : 1. La pompe ne gère plus comme il faut la pression et monte trop haut – 2. Le frostcontrol est endommagé et s’ouvre à une pression inférieure. Nous passerons la nuit la pompe éteinte et le lendemain le problème aura partiellement disparu (plus que du goutte à goutte).

Nous nous en allons donc à la visite de Chavin de Huantar. Ce site dévoué aux cultes uniquement (pas de vie ou d’habitation sur place) est encore quelque peu sommaire dans sa restauration générale.

7 site (2) 7 site (1)

Mais il offre de belles vues spécifiques, telles que les multiples galeries souterraines vouées aux cérémonies. Ainsi, dans l’une d’elle, donne une vue incroyable sur un obélisque original.

8 galerie (3) 8 galerie (1)

La civilisation Chavin précède les incas d’environ 2500 ans et est très connue pour ses nombreuses gravures soignées et précises. Et pour cette raison, une visite du musée (gratuit) s’impose. Sur le site lui-même vous ne trouverez quasi pas de tête ou de sculpture, elles sont toutes présentées à quelques centaines de mètre du site. Malheureusement, comme dans la plupart des musées péruviens, les photos sont interdites. Pourtant, le garde m’a laissé prendre une seule image.

9 têtes

La visite s’est terminée par une belle surprise. Une employée du musée (qui était venue en Suisse il y a 4ans pour présenter l’exposition Chavin dans un musée zurichois) nous propose de venir voir une archéologue belge actuellement en travail sur des ossements dans les ateliers du musée. Si cela est totalement interdit (selon ses dires) elle avait remarqué notre intérêt face aux pièces du musée et voulait proposer aux enfants de voir le travail de fond. L’archéologue, spécialisée dans les recherches sur les dents, expliquera aux enfants le nombre d’informations que l’on peut tirer de celle-ci. Il est possible de définir son origine en fonction des racines, par exemple, ou de définir les maladies dont elle aurait souffert durant son jeune âge. Son régime alimentaire ou ses déplacements peuvent également être définis. Par contre, ici, aucune photo ne sera tolérée !

Nous repartons du musée satisfaits. Mais en démarrant, une grosse frayeur ma fait passer une grosse sueur froide dans le dos. Au moment d’accélérer en première, rien ne se passe, impossible d’accélérer, pas une réaction du moteur. Le témoin EDC s’allume en rouge, c’est le système d’injection (selon le manuel d’utilisation du véhicule) ! J’éteins puis rallume le moteur, mais rien ne se passe en première vitesse, bloqués à 10km/h ! Je décide, je ne sais pourquoi, de passer la deuxième. Et là, d’un coup le turbo s’enclenche et Rhino redonne du la puissance alors que le témoin s’éteint ! La seule et unique théorie que je vois est le fait qu’une impureté aurait bouché un injecteur et en passant la deuxième une arrivée importante de carburant aurait permis de pousser l’impureté (une théorie bien farfelue) ! Enfin, théorie farfelue ou non, nous repartons de Chavin avec un moteur qui pousse (heureusement vu la montée qui nous attend) mais décidons de laisser de côté les Dirt road pour un moment !

2 réflexions sur “On se relance ! Huaraz et Chavin. Du 25 au 29 aout 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s