L’Argentine nous fait du bien. Du 18 au 25 octobre 2015

Nous en avions besoin, comme de la Colombie près l’Amérique centrale. Après le racisme bolivien et la saleté péruvienne, le côté civilisé des constructions argentines et la qualité d’accueil des argentins est vraiment agréable à vivre.

1 panneau

Juste après la douane, il y a deux Salar à traverser. Si ceux-ci n’ont rien à voir avec le Salar de Uyuni, ils sont tout de même agréables à voir.

2 Salar

Dès notre arrivée ici nous pouvons le sentir. Rien qu’un simple contact dans un café où nous parquons Rhino pour la nuit et squattons leur wifi nous prouve que leur réputation chaleureuse n’est pas surfaite. Nous arrivons par la douane de Jama et toutes les démarches se font rapidement, avant de passer la nuit justement dans ce café. Ensuite, notre première découverte argentine se fait au village de Purmamarca. Nous nous baladons d’abord dans le village pour y manger notre premier asado et allons en fin d’après-midi visiter la colline aux 7 couleurs. L’ensemble de la région est composée de formations géologiques multicolores et hallucinantes, la colline aux 7 couleurs étant un condensé de toute la quebrada de humahuaca (vallée).

3 village et colline (1) 3 village et colline (11) 3 village et colline (10) 3 village et colline (9) 3 village et colline (5)

Sans trop tarder, nous reprenons la route mardi matin pour nous rendre à Salta. Une constante va maintenant nous suivre durant ces quelques 6 semaines qui nous restent en Amérique du Sud, la non possibilité de perdre du temps. Nous souhaitons voir encore pas mal de choses et pour cela nous devrons rester plus superficiels.

A Salta, nous jouissons d’un camping municipal ma fois plutôt bien fait, avec place de jeux pour les loulous et plein d’espace pour courir et sortir les trottinettes. Nous profiterons, nous les parents, de nettoyer à fond intérieur et extérieur de Rino après avoir amassé tant de poussière au Sud Lipez.

Mais à Salta, nous ferons aussi une petite découverte de la ville. Elle est relativement tranquille et il est agréable de s’y promener dans ses quelques rues piétonnes. Pourtant, encore une fois, nous avons visité un peu superficiellement, sans pour autant que cela nous déplaise… nous ne sommes pas autrement faits pour les villes.

4 Salta (4)

Malheureusement, à Salta, nous apprendrons une très mauvaise nouvelle. Nous perdons ce jour une amie dans ce voyage. France s’en est allée vers les anges lors d’un petit retour chez elle au Québec, laissant son tcheum, Marc, sur le carreau au Brésil. Cela nous mettra un peu de plomb dans l’aile pour ces prochains jours. Toutefois, ayant fait un article en son hommage, je ne développerai pas plus le sujet ici. (voir l’article « une étoile s’éteint »)

De Salta, nous partons pour las quebradas de las conchas. Encore une fois, c’est une vallée faite de formations rocheuse impressionnantes. Ce que nous allons voir et les rencontres que nous allons faire dans cette entrée en Argentine va nous aider à garder un bon moral malgré le départ de France. Donc, Las Conchas est vraiment un paysage grandiose digne des plus beau Parc Nationaux des USA que nous ayons faits.

5 Conchas (1) 5 Conchas (2)

Dans cette région, diverses formations particulières sont observables dont la Gargantua des Diablo. LeS mots me manquent pour décrire ce lieu absolument majestueux et les photos parleront mieux que mon faible vocabulaire, même si les images ne savent pas toujours retranscrire ce que les yeux voient !

6 gargantua del diablo (1) 6 gargantua del diablo (7) 6 gargantua del diablo (5)

Ici sur le parking de Gargantua, nous tombons sur 2 personnes totalement inattendues. Greg et Katy, un jeune couple de français qui avaient émigré aux USA et qui ne sont autres que ceux que nous avions rencontré peu après notre entrée en Basse-Californie ! Quasi douze mois plus tard, deux chemins complétement différents, nous nous revoyons par hasard ici, encore une histoire incroyable. Et eux de nous annoncer une nouvelle réjouissante, ils vont avoir un bébé qui aura été conçu durant ce voyage…

Nous ne resterons pas plus longtemps cette fois-ci et continuons notre route pour Cafayate, en passant encore par des paysages délirants !

7 conchas 2 (1) 7 conchas 2 (7) 7 conchas 2 (6) 7 conchas 2 (5)

Puis, arrive les vignobles de la région. Surprenant à plus d’une raison, les vignobles sont plantés dans du sable et dans une région bien aride dont l’eau ne provient d’on ne sait où… ensuite, la méthode de plantation est différente de chez nous. En effet, ils ne tirent pas les vignes sur du fil tendu entre les plantes mais au-dessus, créant ainsi comme un toit dont les feuilles font de l’ombre aux grappes pendant au-dessous.

Nous faisons une petite visite de cave en compagnie des enfants dans le vignoble de Las Nubes de José Monier, rare vigneron travaillant presque sans produits chimiques. Amélie et Jimmy y auront chacun trempé les lèvres pour y connaitre le gout du vin, mais ce ne fut pas un franc succès. Nous, parents, nous avons apprécié et dégusté les trois vins de table de la maison.

8 degustation (2)

Nous bivouaquons le soir à Quilmes, où nous arrivons vers 20h, avec encore de la lumière du jour. Ça faisait super longtemps que nous n’avions plus pu rouler si tard ! S’éloigner de la ligne de l’Equateur a aussi ses bons côtés.

Nous y visitons, le lendemain matin, son site archéologique. Sans casser des briques, il est mignon et relativement grand. Au-delà de tout, c’est son point de vue en surplomb qui est intéressant, donnant une bonne idée de sa grandeur et on y trouve une belle vue sur la plaine.

9 quilmes (1)

Non loin de là, à quelques kilomètres, se trouve le musée artistique de la Pachamama. On y trouve des exemples de roches se trouvant dans la région et donnant du travail aux mineurs.

10 roche

Aussi, quelques objets artisanaux et quelques explications sur les époques précédant les Incas meublent les salles 2 et 3 du musée.

11 objezs (2)

Mais pour moi, le vrai intérêt de ces bâtiments est son architecture. Construit avec goût, réalisé avec soin et présentant de vraies formes artistiques, c’est une réussite architecturale sans conteste. Et plus que tout, ils ne sont pas tombé, à mes yeux, dans le kitch !

12 musée pachamama (1)

Avant de repartir vraiment et de traversée la vallée passant par le col de El Infernillo, nous nous arrêtons pour une activité bien locale, l’Asado ! Une bonne grillade avec une superbe viande bien tendre… un pur régal !

13 asado

La suite du voyage jusqu’à Santiago Del Estero ne sera pas grand-chose d’autre que de la route, puis de la route encore. Nous y arrivons dimanche matin après notre première nuit en station-service depuis fort longtemps… mais attention, ici, les stations-services sont tout confort avec wifi, wc et douches propres avec eau chaude, eau et shop comme chez nous !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s