Des nouvelles après l’opération. 13 octobre 2016

Voici maintenant presque un mois que nous avons interrompu notre voyage, parfois avec déception, mais parfois sans ! Bizarre non comme sentiment ? Il faut dire que depuis notre retour ici, en Suisse, dans notre famille et vers nos amis, il y a un tas de choses qui se passent.

Pour les enfants tout d’abord. Soraya et Jimmy, les deux grands, sont tellement enchantés d’être de retour, et il y a de quoi. Depuis un mois, Soraya s’est rendue chez son amie Solène dormir et elle l’a reçue chez nous. Elle a fait des activités avec ses grands-parents, a pu gagner de l’argent en travaillant puis elle a fait une semaine d’atelier de théâtre d’improvisation.

Jimmy, lui, s’est rendu déjà deux fois chez son tonton/parrain pour y passer du temps avec lui et son cousin Ylan dont une fois pour aller jusqu’à Europa Park tout un week-end. Il a aussi pu voir ses grands-parents à de nombreuses reprises et même ses copains Quentin et Vladimir. Lui aussi a fait un atelier de théâtre d’improvisation et a adoré.

Les deux sont absolument autonomes et adorent pouvoir se rendre seuls en ville, sans avoir les vieux sur le dos. C’est aussi ce qui leur plait dans la réintégration de l’école publique. Car c’est aussi un des points qui leur font apprécier le retour en Suisse. Ils sont toute la journée avec des copains et le fait que Papa et Maman ne soit plus les professeurs leur convient parfaitement, même si les journées sont longues.

Quant à Amélie, et bien c’est la seule à ne pas vraiment adorer ce retour. Elle doit aller à l’école, qu’elle n’aime pas vraiment. Elle doit s’endormir parfois seule et cela elle le déteste. En plus, elle ne passe plus toutes ses journées avec papa et maman, alors pour elle le retour en Afrique ne fait aucun doute, même si elle adore passer du temps avec Ulysse, son grand-papa, Mola ou les amis qui viennent à la maison.

Car oui, des amis nous en voyons un tas depuis notre retour ici. Bien que les gens se gênent de venir car ,avec les problèmes de dos que j’ai, ils ont peur de déranger. On a beau répéter qu’il n’y a que les fous qui sont dérangés, en Suisse le dérangement a toujours la même place qu’avant notre départ.
Bref, depuis notre retour, nous avons partagé des tonnes de café en bonne compagnie. Nous avons eu la famille qui s’est déplacée, qui nous a donné des coups de main. Mon papa qui aura fait des tas de trajet pour nous mener aux hôpitaux. Il y a belle-maman qui nous accueille chez elle et qui supporte l’invasion de 5 personnes qui pourrait très bien lui faire tourner la tête (heureusement qu’elle a quelques pièces séparée).

Donc il y a bien de l’agréable dans ce retour ici. Mais il y a d’autres points qui gâchent ces moments. Pour Claire, c’est sans aucun doute la charge de travail. Depuis plusieurs mois, je me répète peut-être, mais c’est bien elle qui doit tout faire. Donc de retour en Suisse, c’est encore elle qui se tape tous les trajets, l’organisation, le maintien du ménage, etc. Pour les enfants, c’est cet entre-deux. On est là, mais on va repartir. Ce n’est pas tant le redépart qui embête, mais plus le fait de ne pas rester, de ne pas pouvoir s’investir totalement dans une activité comme l’escrime (rêve de Jimmy) le théâtre ou autre. Et pour moi, et bien ça fait tout de même 8 semaines que je passe le plus clair de mon temps couché et avec de fortes douleurs jusqu’à mercredi de la semaine passée.

Car finalement, l’opération a eu lieu le 5 octobre… la semaine précédente j’avais eu un appel du secrétariat qui me proposait d’avancer le rdv du 18, puisque la situation était si douloureuse. Et lorsque je me suis présenté chez la neurochirurgienne, entre les images de l’IRM et ses quelques tests, elle m’a proposé une hospitalisation directe. Et depuis, tout se remet gentiment en place. Mercredi matin 2h d’opération, jeudi matin les premiers pas, vendredi les premiers escaliers et samedi déjà de retour à la maison avec des douleurs redescendue à 2/10 alors qu’elles atteignaient 8 à 9 sur 10 avant l’intervention.

Alors quand lundi j’ai pu me rendre pour la première fois en « ville », me balader pour la première fois en un mois dans ce centre historique de cette fantastique ville de Neuchâtel, ce n’était que du bonheur pour moi, pour Claire, pour les enfants. Une situation plus facile pour tous bien que pas encore 100% rétablie. Claire m’a ensuite amenée boire un café après avoir déposé les enfants dans un atelier théâtre d’improvisation.

 img_2060

img_2067

img_2065

img_2077

img_2074

img_2071

img_2070

img_2069 

Donc tout semble se mettre en place pour un départ en Afrique et rejoindre nôtre Rhino pour finir ce tour du monde. Mais ne précipitons rien, laissons-nous le temps de tout bien remettre en ordre.

Et en attendant de repartir, on se réjouit déjà d’accueillir à nouveau tous nos amis à la maison, la famille, mais aussi les « Flamants Migrateurs » ainsi que les « Nomades d’un jour », ces voyageurs qui ont jalonné notre tour du monde lors de magnifiques rencontres. Nous les accueillerons bientôt chez nous pour notre plus grand plaisir.

Et pour tous les autres, sachez que nous sommes ouverts au contact. Si par hasard il y en a parmi vous qui sont dans la préparation d’un tour du monde, que cela touche l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou l’Afrique, nous sommes disponible pour en parler, pour échanger des expériences, et même avec ceux qui l’aurait déjà fait.

Et comme rien n’est encore totalement planifié pour la suite, sachant qu’il nous faudra encore une dizaine de semaines avant de repartir, on vous tiendra au courant de la suite, bien-entendu.

Aller, à bientôt et meilleures salutations !

 

7 réflexions sur “Des nouvelles après l’opération. 13 octobre 2016

  1. Nous voilà rassurés pour votre santé !!! Prenez soin de vous et profitez, de votre repos chez vous et de votre prochain voyage qui j’espère sera le plus rapide possible.
    Sophie

    • Merci Sophie… On est bien rassurés aussi 😊
      On va prendre un peu de temps maintenant mais on repartira début d’année prochaine pour les derniers mois de ce voyage.
      Salutations 😉

  2. Bonjour, je ne sais pas qui gère le compte. Mais c’était pour dire à Soraya (si elle se rappelle de moi) que c’était Yukino celle qui était à l’école Steiner ! Vos photos sont magnifiques ! 😍 Est-ce que Soraya aurait un numero pour se contacter ? Bisous 😘

    • Salut Yukino

      Oui nous sommes encore en Suisse.

      Soraya va te répondre tout bientot sur Instagram. Et sinon, tu peux nous envoyer un mail sur notre adresse sous « nous contacter » ou alors sur la page Facebook, car je ne souhaite pas donner le numéro de Soraya ici, sur le blog, tu le comprendras sûrement.

      Merci d’avoir écrit, c’est super sympa 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s