L’itinéraire

« Notre itinéraire » ; ou comment définir le chemin qui sera parcouru avec sa maison mobile ?

Avant toute chose, il est nécessaire de réfléchir au sens que l’on souhaite donné à cette fameuse préparation que l’on nomme « Itinéraire » ! A chaque fois qu’une personne s’intéresse à connaître les destinations qui seront les notre, une bête phrase lue quelque part sur un blog de voyageur me vient en tête, comme une obligation de répondre ainsi : « La meilleure façon de ne pas suivre son itinéraire, c’est d’en faire un ! ». Et oui, expérience faite lors de précédents voyages, il est important de garder en tête les envies qui nous habitent tout en laissant la place à cette inconnue que l’on nommera « Aventure ».

Il y a de nombreuses façons de préparer ses aventures. Certains, ceux dont je faisais partie il y a une dizaine d’années, ont un besoin viscérale de tout planifier et même les instants où il faudra s’ennuyer. D’autres, se trouvant à 180° des premiers nommés, ressentent ce besoin de ne rien contrôler et ainsi se laisser porter par les envies du moment présent sans en avoir planifié le moindre instant. Je nous décrirais comme faisant partie d’une catégorie au milieu de cela. Bien que souhaitant laisser de la place à l’imprévu, voir l’improbable, nous nous sommes préparé ce que l’on nommera des points d’intérêts !

La patience et la capacité de mon épouse à fouiner, à la recherche de toutes les informations pouvant nous être utiles, lui ont permis de créer une liste phénoménale d’endroits intéressants que l’on pourrait visiter. Qu’ils soient culturels, urbains ou naturels, ces endroits elle les a trouvés en lisant une multitude de blogs de voyageurs et autres récits trouvés sur le net. De cette liste, nous avons créé une carte et avons ainsi pu définir un chemin virtuel qui sera le nôtre. Je dis « virtuel » car il ne représente qu’une idée de départ. La ligne que ces points d’intérêts ont créée se verra modifiée au gré des rencontres et conseils qui nous seront faits. Mais maintenant, laissons place au trajet proprement dit.

Partant du général au spécifique, voici comment nous entrevoyons ce périple :

Carte générale

Itinéraire ligne.pdf

Ce qui est sûr pour nous, c’est que le départ à proprement dit, se trouvera à Halifax au Canada, là où Rhino arrivera avec le RoRo (Cargo dédié aux véhicules et RoRo étant la contraction de Roll on-Roll off) De là, nous parcourrons le Canada d’Est en Ouest en longeant plus ou moins la frontière avec les USA. Arrivés dans la région de Vancouver, nous traverserons l’Ouest Américain (le pays) du Nord au Sud en alternant côte pacifique et pleines terres sans manquer un arrêt retrouvaille chez mon frérot que je n’ai plus vu depuis 12 ans et son départ pour les USA. Et ainsi le continent Nord-Américain sera alors terminé lorsque nous rentrerons au Mexique. C’est dans ce pays que nous rencontrerons notre premier Jalon obligatoire. Les enfants se trouvant loin de la famille, mon adorable petite (en fait grande en âge) sœur a accepté, avec mon beauf et mon neveu, de nous rejoindre à Mexico City afin de faire un bout de route ensemble et surtout offrir la possibilité à Soraya, Jimmy et Amélie de fêter leur premier Noël loin de leurs racines en compagnie d’une partie de la famille. Selon toute vraisemblance, ma belle-mère et son fils devraient aussi être de la partie.

Ensuite, nous irons du Nord au Sud de l’Amérique centrale jusqu’au Panama. Nous devrons alors poser Rhino sur un bateau afin de rejoindre l’Amérique du Sud. En effet, aucune route n’existe pour relier Panama à la Colombie et un petit ruisseau nous encombrerait de toute manière le chemin ; je parle bien évidemment de très étroit Canal de Panama.

En Amérique du Sud, nous traverserons tout d’abord la Colombie pour ensuite descendre jusqu’en Terre de Feu et Ushuaia par la côte Pacifique. Nous passerons donc par l’Equateur, le Pérou, la Bolivie et le Chili. Nous remonterons par la côte Atlantique en roulant sur les territoires de l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay et reviendrons sur le Chili pour remettre Rhino sur un RoRo afin d’atteindre la suite du parcours, l’Océanie. (Il est possible que nous devions le mettre sur un RoRo en Argentine car il ne serait pas courant de passer par le Pacifique pour relier l’AmSud à l’Océanie)

Durant le shipping (expédition en anglais, mots utilisé communément par les baroudeurs pour les transports de leur véhicule sur bateau) qui durera entre 5 et 8 semaines, nous avons décidé de parcourir la Nouvelle-Zélande en sac-à-dos et éventuellement la Tasmanie également.

Une fois Rhino arrivé en Australie, nous visiterons toute la Gold Coast et même plus en partant de l’extrême Sud (aux alentours de Melbourne) jusqu’à l’extrême Nord de la côte Est. Nous redescendrons ensuite dans le centre pour voir le gros caillou rouge planté au milieu de nulle part, Ayers rock, et profiterons de voir…. le désert Australien pour aller rejoindre la côte Ouest et Perth où nous y retrouverons mon oncle !

La fin du périple australien se fera en remontant contre le Nord en rejoignant Darwin pour y mettre Rhino une nouvelle fois dans un RoRo pour rejoindre l’Asie.

Le débarquement asiatique se fera certainement à Singapour. Mais depuis là, c’est un peu l’inconnu qui débute (enfin encore plus que pour le reste) ! Cette partie de voyage devant se faire d’ici 2 ans, nous ne nous y sommes pas entièrement penchés et restons encore ouvert à de multiples possibilités quant à l’ordre d’apparition des pays que nous allons traverser. Toutefois, une liste de pays à visiter semble assez claire et devrait contenir la Malaisie, la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et le Laos pour la première partie. Ensuite, des doutes persistent. Pourrons-nous traverser le Myanmar avec notre véhicule (à ce jour, possible en convoi uniquement) ? De cette réponse, plusieurs hypothèses se forment mais nous devrions, selon les éléments actuels, traverser le Bhutan, le Népal et l’Inde.

Selon la date à laquelle nous nous trouverons en Inde, nous choisirons alors l’option de rentrer en Europe par la route, soit l’Iran, la Turquie puis les pays de l’Est avant d’arriver chez nous. Ou alors, nous nous trouvons court et choisirons l’option de remettre Rhino sur un RoRo et rejoindrons nos racines par les airs afin de rentrer à temps pour débuter la dernière année scolaire obligatoire de notre ainée.

Mais d’ici 3 ans, vous pourrez retourner ce texte et l’itinéraire qu’il présente dans tous les sens et comprendrez que la seule chose qui sera sûre ne sera que son contraire, soit que tout est incertain et que seuls les emplacements visités créeront l’itinéraire que nous aurons réalisé !

PS : Des articles par continent viendront compléter et surtout détailler celui-ci. Nous y présenterons les visites que nous pensons faire par région et les intérêts spécifiques que nous porterons aux aspects culturels, de la faune et la flore ainsi que les traits urbains typiques que nous rechercherons.

2 réflexions sur “L’itinéraire

  1. Oh! Vous vous êtes décidé pour l’Inde… Excellent §
    J’espère que ce sera un merveilleux trip!
    Bises à tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s