Les Bugnenets-Savagnières

Sur le canton de Neuchâtel, les 1er mars est synonyme de fête de la révolution. C’est en 1848 que la monarchie de Prusse est renvoyée de la région et ainsi la région entière devint une république entièrement ralliée à la confédération Helvétique. C’est pour cela que chaque année les écoles du canton sont fermées pour une semaine et ainsi offrant quelques jours de relâches pour les enfants.

Il était prévu de profiter de ces vacances pour nous rendre dans l’Oberland bernois pour skier pendant 4 jours. Malheureusement, la vie en a décidé autrement, ou la mort devrais-je dire. Et oui, pour la troisième fois en 1 année et 19 jours nous perdons un proche. Lundi à 21h, je recevais le téléphone de mon papa qui m’annonçait le décès de ma grand-maman. Maintenant, elle se promène avec les anges et j’espère qu’ils sauront rigoler de ses blagues peu catholiques de sous la ceinture qui nous faisais tant rire ici-bas.

Après cet épisode, nous avons donc changé nos plans pour trouver une solution permettant de combiner 3 choses.
1. Il fallait pouvoir skier (c’est un peu la dernière qui sonne pour les enfants avant le départ)
2. Il fallait être au froid (voir la consommation de gaz)
3. Ne pas être trop loin pour nous rendre à l’enterrement

titre

Nous avons donc choisi les Bugnenets-Savagnières, une toute petite station de moyenne montagne à 50 minutes de Rhino de chez nous. Nous nous sommes installés sur le parking avec les cales de réglage pour mettre Rhino à plat. La première journée s’est passée normalement avec un après-midi de ski pour les 2 grands et une soirée tranquille à bouquiner.

Le lendemain matin, lors du déjeuner (je rappelle que nous sommes suisses donc que nous déjeunons, dinons et soupons 😉 ) nous avons eu la compagnie des chasse-neige et fraise à neige. Il était tombé 10cm pendant la nuit. Nous avons constaté encore une fois que l’isolation phonique d’un camping-car n’est pas fameuse. De plus, nous sommes content d’avoir de grandes fenêtres question luminosité, mais lorsque le pilote de chasse neige frôle le véhicule arrivant tel Sebastian Wettel, ça donne quelques sueurs froides. Nous avons ensuite profité d’une superbe journée pour skier sur de la bonne neige fraiche.
Le soir, le vent s’est levé et les rafales étaient assez forte (env. 100km/h selon le site météo) et nous ont bousculé. J’avais un peu peur que les rafales nous fassent glisser Rhino hors des cales de hauteur. Bien que cela n’aurait certainement rien casser sur le véhicule, il aurait néanmoins pu arriver quelque chose à l’un d’autre nous dans le véhicule. Heureusement rien de tout cela ne c’est passé, si ce n’est que je me suis presque cassé la figure en prenant la douche lors d’une de ces rafales. Par chance, mes épaules sont presque aussi larges que la cabine de douche 🙂
Nous avons fini la soirée, une fois les enfants couchés, devant une petite série sur le pc.

Document2

Lors de cette journée, 3 constatations sont faites quant à l’utilisation de Rhino.
1. La consommation de gaz pour le chauffage, par -2°C en extérieur, est trop importante pour assurer 20°C à l’intérieur. Il nous faudra sûrement chauffer moins et nous habiller plus dans les régions froides.
2. Amélie ayant eu un souci d’estomac, il a été remarqué qu’il sera indispensable de prendre avec nous une palette de charbon ! La cassette SOG ne fait que 20lt…. Je vous laisse deviner ce qu’est une cassette SOG ! On ne se réjouis pas d’avoir une gastro générale….
3. Ma première expérience de vidange du système SOG hors d’une place officielle a été faite grâce au point 2 ! Armé d’une pelle de trekking, il m’a fallu creuser la neige, puis la terre pour ne pas créer de mauvaise surprise au printemps à d’éventuels marcheurs malheureux 🙂

Le vendredi matin, troisième et dernier jour, nous avions prévu de faire skier une dernière fois les enfants. Le brouillard avait pris possession du domaine skiable et rendait donc la pratique du ski peu attrayante. Les enfants ont donc profité de s’éclater dans la neige pendant que les parents rangeaient Rhino et le préparaient pour la route.

Nous sommes rentrés en fin de matinée, heureux d’avoir pu accumuler une nouvelle expérience de baroudeurs tout en profitant des derniers instants de neige et de glisse avant un départ imminent. En plus, nous avons obtenu des réponses pour toutes les démarches administratives et sommes actuellement dans les réservations du shipping et du vol !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s