Un voyage long et usant, et la Colombie s’offre à nous. Du 20 au 26 avril 2015

Lundi 20 avril était une journée importante pour nous. C’est ce jour-ci que le dernier ferry de la saison, faisant la liaison Colon-Catagena, devait partir. Après cela, aucune certitude quand à une éventuelle reprise de cette liaison faisant économiser entre 3 et 4000$ en comparaison à la voie habituelle du shipping. Nous avons donc prié pour qu’aucune mauvaise nouvelle ne vienne avant le départ, comme une météo capricieuse. Nous, nous sommes là comme prévu.

1 attente

Au port de Colon pour débuter les démarches d’embarquement, ayant été avertis par les autres voyageurs, nous savions que nous passerions la journée à attendre pour 3 démarches de 20min, mais FerryXpress exige une présence dès 8h du matin, donc…. À 8h sur place pour attendre jusqu’à 17h, l’embarquement des véhicules puis des personnes. Sauf que rien ne se fait comme prévu ! Pour donner la mesure de ce qui nous attend, voici ce que les enfants nous ont dit le soir à l’embarquement : « Tu connais le comble de FerryXpress ? C’est de ressembler plus à un Ferry Lent » !

Tout d’abord, l’agente de la compagnie nous demande une série de documents et de copie. Elle nous dit qu’il faut revenir à 12h30. Nous patientons et revenons vers elle à l’heure convenue, mais nous reverra à chaque fois jusqu’à 14h30, qu’elle soit prête. Nous lui donnons une nouvelle série de documents et copie, puis repartons. Là, rien jusqu’à 17h30 et le début de l’embarquement des véhicules, qui aura pris 1h30 ! Entre l’inorganisation de la compagnie et les agents des douanes Panaméens, un foutoir complet pour un vulgaire passage de chien antidrogue qui n’est autre qu’une vaste plaisanterie, je n’ai jamais vu un chien travailler comme ça ! Pendant ce temps, les enfants et Claire attendent dans le hall.

2 chien

Et là, vient le moment de monter sur le bateau. Il faut d’abord descendre une rampe pour arriver sur une berge, puis remonter une rampe pour accéder au bateau, mais là un problème… Je ne passe pas avec le porte-à-faux ! Maintenant, j’ai à côté de moi un, non plus un agent panaméen du port, mais un membre de l’équipage italien (oui, le bateau est italien), et en deux minutes ces collègues arrivent avec tout ce qu’il faut pour élever les roues arrière au passage du porte-à-faux et tout passe nickel.

C’est là que commence la plus longue partie. Sachant que rien ne se passerait avant 17 – 18h, nos esprits étaient programmés à attendre. Mais, l’embarquement des personnes ne se faisant pas, nous avons commencé à trouver le temps long. Encore 2h d’attente, jusqu’à 20h30, avant d’entrer enfin dans le bateau. Mais ce n’est pas terminé. Nous avons pu boire un verre, jusqu’à 22h30, tout en étant encore au port de Colon, alors que le départ était prévu à 19h. Ce n’est que vers 2h du matin que le Ferry s’en est allé en mer ! Nous avons passé une nuit agréable en cabine, puis avons patienté tant bien que mal dans le bateau en attendant l’arrivée en Colombie, en compagnie des différents voyageurs qui était déjà présents la veille dans cette galère.

3 bateau (1)

Avec 7h de retard, nous sommes arrivés à 19h à Carthagène. Ici, les choses étaient quand même bien mieux organisées. Certes, nous n’avons pu repartir du port que vers 22h, et ce fut long, mais nous n’avons pas eu l’impression d’attendre pour rien, enfin pas plus que les 30 minutes pour les 15 copies !

4 attente

Nous étions heureux d’avoir passé cette étape importante et symbolique de ce voyage, le passage du Nord au Sud des Amériques. Quelques fois, les poils se sont hérissés lorsque le cerveau prenait conscience du moment qui était en train de ce vivre. Une étape, un événement hors du commun. Notre 10ème pays, certes, mais notre 2ème continent en voyage (3 selon les méthodes de séparation des plaques tectoniques) et une civilisation qui a vécu des époques différentes des voisins du Nord. Puis dans l’esprit des voyageurs venant du Nord, joindre le Sud est un rêves et une étape que tous ne peuvent réalisé, à l’image des Globulles qui ont cassés une pièce 8 jours avant la traversée, qui les aura empêché de prendre le Ferry et qui les obligera à remonter au Nord, leur voyage se terminant en juillet ils ne vont pas payer le prix d’un shipping pour 3 mois ! Bonne fin de voyage à vous les Globulles !

Donc, 22h45, nous sommes stationnés à l’arrière de l’hôtel Hilton de Carthagène pour notre première nuit en Colombie, en compagnie de Nico et Catherine, nos amis belges, Jil que nous avons connu à Antigua au Guatemala, Daniel et France, des québécois rencontrés au Costa Rica, puis Torrey et Kellie, des americano-néo-zélandais, que nous avons vu pour la première fois en attendant le ferry.

5 bivouac

Le mercredi fut une journée de mise en route avec l’école des enfants et quelques courses réalisées. Ce n’est que vers 14h que nous nous sommes lancés à la visite de la vieille ville de Carthagène. Une vraie petite merveille. L’architecture coloniale y est magnifique et l’ambiance très agréable.

6 Catagena (3)

6 Catagena (6)

6 Catagena (7)

6 Catagena (8)

6 Catagena (11)

Au soir, nous sommes retournés au bivouac avec l’idée de ne pas rester en ville le lendemain. La chaleur écrasante devient lourde à porter et nous souhaitons monter à peine, histoire de descendre à 32-34° en journée, les près de 40° deviennent vraiment pénibles.

A peine arrivés vers le Hilton, nous avons vu arriver une bonne surprise. Les Castagna, famille que nous avions rencontré au Costa Rica, à Herradura. Après un court apéro, les plans étaient posés et ils furent ainsi :

Volcan Totumo, et son bain de boue connu dans le monde entier, une expérience répugnante !

7 totumo (2)

7 totumo (1)

Puis, après cela, nous sommes allés réserver un trek de 6 jours pour la Ciudad Perdida avant de monter pour le week-end à Minca, un peu dans les hauteurs pour trouver de la fraicheur. Nous y avons fêté l’anniversaire de Jimmy un peu en avance, car il fêtera le passage dans sa nouvelle 10aine en plein trek. Il a eu la chance de pouvoir fêter cela avec des amis !

8 Minca (1)

8 Minca (2)

Nous sommes dimanche et demain c’est une aventure qui commence…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s