4130m d’altitude, des thermes et du café ! Du 24 au 28 mai 2015

Dimanche matin, nous quittons Bogota avec le sentiment d’avoir découvert une nouvelle facette de cette Colombie charmeuse et hospitalière. Mais nous savons que la nouveauté n’est pas terminée pour nous en termes de découverte. Nous nous dirigeons en direction de Manizales, qui est le début de la zone de plantation de café.

Pour y accéder, nous allons utiliser la route conseillée par Alvaro, ancien guide touristique que nous avions rencontré à Villa de Leyva. Celle-ci part donc de Bogota et la première ville sur le chemin est Honda. Rien de bien particulier au niveau paysagé jusque-là, bien que ce soit déjà super beau, un décor montagneux verdoyant. Nous avions quitté Bogota avec 18° le matin. Maintenant, à Honda, nous avons 35°. Cette ville est encaissée à 200m d’altitude au fond de la vallée séparant la Cordillère Orientale de la Cordillère Occidentale. Nous commençons l’ascension du côté Occidental afin de rejoindre Fresno, puis de continuer jusqu’où nous pourrons dans cette journée de route. Alvaro nous avait prévenus que cette route, de Honda à Manizales, était fantastique, il ne s’est pas trompé. Dès le début de l’ascension, la route empreinte des crêtes de montagne et la vue est à couper le souffle de chaque côté !

1 paysage 1 (1)

1 paysage 1 (5)

Plus nous avançons, plus le regard est attiré dans ces vallées s’imbriquant les unes aux autres à perte de vue. Nous continuons et réalisons plusieurs arrêt, si bien que la route prend du temps, mais peu importe nous

????????????????????????????????????

2 paysage 2 (5)

2 paysage 2 (6)

Puis, en nous approchons de Manizales, surgit un panneau indiquant « PN Los Nevados ». Celui-ci faisant parti de nos envies en termes de visite mais ne l’attendions pas du tout ici. Encore un peu plus loin, nous voyons une indication sur des bains thermaux. Rien de tout cela n’était prévu, alors nous hésitons un peu, manquons la bifurcation pour ces deux lieux et nous arrêtons 10km plus loin, lisons notre guide et débattons du programme. Nous décidons de faire demi-tour, car si ce n’est pas en tour du monde que nous pouvons changer nos plans sur un coup de tête ce ne sera jamais. Et là, encore une fois en nous laissant bousculer par une idée venu subitement, nous vivons une véritable surprise. Ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est que nous passons depuis un moment entre 2800 et 3500m d’altitude sur cette route depuis Fresno. Mais ici, juste avant de redescendre aux bains thermaux, nous passons pour la première fois les 4000m de notre vie, avec un Rhino ronronnant comme un chat.

3 altitude 1

Puis, nous redescendons dans une petite vallée dans la brume, rendant cela presque mistique, pour rejoindre « Los thermales del Ruiz », à 3500m d’altitude. Nous parquons Rhino pour la nuit juste devant l’hôtel et partons nous baigner dans une eau à 40° et un air extérieur à 4°. Une belle récompense après une longue journée de route.

????????????????????????????????????

En repartant le lendemain matin, nous découvrons quelque chose d’incroyable. Premièrement, nous prenons pleine conscience qu’un voyage peu changer du tout au tout, même si l’on empreinte les même route, ceci uniquement pour une question de météo. Deuxièmement, ce qui vient expliquer mon premièrement, nous découvrons que les sommets longeant le Volcan Ruiz, dans le PN Los Nevados, sont recouvert de neige, une neige que nous n’avions plus vu depuis 9 mois et les sommets américains, une neige que nous avions manqué hier car les nuages couvraient les montagnes !

5 neige 1 (3)

Nous décidons alors de nous rendre jusqu’au centre de visiteur du PN se trouvant à peine à 9km de là. Le chemin, à nouveau, passe par des paysages somptueux.

????????????????????????????????????

6 paysage PN (3)

En temps normal, nous avions lu dans notre guide qu’il était possible d’aller toucher la neige à 4300m d’altitude, mais malheureusement le volcan Ruiz fait des siennes ! Celui qui fit 32’000 morts en 1985 suite à une éruption de gaz, de roche et de cendres, est actuellement en niveau d’activité 3 sur 5. Le parc est donc fermé mais nous sommes tout de même à 4130m d’altitude et observons une image peu commune : Un volcan dépassant les 4500m, recouvert de neige, tout en crachant régulièrement de la cendre ! Dans ce genre de moment bien précis, une joie nous remplit et nous réalisons combien nous avons de la chance de voir tous ces paysages !

7 altitude et volcan (1)

7 altitude et volcan (2)

Tous ces bons moments passés dans le froid nous donnent maintenant, aussi, envie de redescendre un peu et nous rendre à Chinchina. Là, nous avons entendu parler d’une Finca de Cafe par Monique et Dédé, des voyageurs croisés au Costa Rica, vous vous en rappelez ?

Nous nous rendons, alors, à la Finca Goyabal. Celle-ci fut la première à se convertir dans l’éco-tourisme et à vivre du tourisme autant que de la culture de café. D’ailleurs, selon leurs dires, leur finca traditionnelle est celle que l’on retrouve sur toutes les affiches publicitaires et logos de la fédération colombienne de café.

8 Finca

Nous réalisons un parcours au milieu des plantations de café et recevons de multiples explications sur les processus de culture, de récolte et de sélection du café. Une graine que l’on fera germer ne sera pas forcément utilisée à la plantation. Sur les graines présélectionnées sur les plantes les plus productives et résistantes, seules les pousses belles et robustes seront replantées.

9 pousses

Lorsque la pousse de café est plantée, celle-ci commence à produire après 2 ans et ceci pour 3 cycle de 7 années. Après le premier et deuxième cycle, la plante est coupée à son pied pour redonner mieux ensuite. A la fin du troisième cycle, la plante est arrachée et une nouvelle replantée.

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Les grains de café son récolté lorsqu’ils sont rouges ou jaune, jamais verts. Les récolteurs sont équipés d’un panier en osier pouvant être remplis d’une dizaine de kilos. Dans notre période de visite, seuls quelques travailleurs (une douzaine) récoltaient les quelques grains mûrs, environ 80kg par personne par jour. Mais en pleine période, jusqu’à 200 personnes viennent travailler aux champs et récolte environ 200kg chacun.

11 panier et vue (2)

Après la pesée, les fruits sont jetés dans un entonnoir et pressés pour en sortir les grains. Plongés dans de l’eau, les grains de 1ère qualité (les « what else », selon le guide) coulent alors que les grains de deuxième qualité (les Nescafé instantanés) remontent à la surface.

12 presse grain (3)

????????????????????????????????????

12 presse grain (2)

Pour terminer le processus de préparation des grains, ne manque plus que le séchage. Une fois cela réalisé, les grains partent à travers le monde pour y être torréfiés hors du territoire. Même le café qui serait consommé en Colombie sortirait du pays pour la torréfaction et serait réimporté ensuite.

13 secs (1)

13 secs (2)

La visite se fini par une dégustation de café. Nous constatons les différents goûts que l’on peut obtenir de la même dose de café, selon le temps que l’on laisse passer l’eau et à quelle température, passant de l’acide à l’amer en un rien de temps. Tout le monde participe, y compris les enfants !

14 degustation (1)

14 degustation (3)

14 degustation (6)

Les quelques jours ici à Goyabal ont également servi à régler l’écolage des enfants pour l’année prochaine. Non satisfait du contrôle de niveau sans avoir un programme officiel, nous avons décidé de passer par une école privée pour le français et les mathématiques.

Mais le fait d’être installé dans une finca tout confort ne nous a pas seulement servi à régler des choses administratives, nous avons également eu la chance de voir notre premier toucan d’Amérique du Sud…

15 toucan

Puis, la disposition du lieu nous a permis de passer une soirée en amoureux autour d’un repas digne de ce nom (pas facile de trouver un restaurant qui sache faire à manger). L’accueil et le service y fut très bon, et notre soirée à deux très appréciable…

10389973_10206703533576775_49900546687896078_n

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s