L’Argentine, un pays qu’il nous faudra revisiter ! Du 24 au 30 novembre 2015

En partant de Puan, nous ressentons la tristesse de quitter des gens en or, mais aussi le plaisir de retrouver un rythme plus européen. Le rythme de vie argentin (horaire de vie : 8h – 12h Travail, 12h – 16h sieste, 16h – 20h travail, 20h – 2h vie sociale) est astreignant pour nos habitudes. Nous roulons en direction de Mar Del Plata, plus précisément à El Marquesado, là où on nous a parlé d’une communauté auto-suffisante construite par des suisses, d’autres étrangers et des argentins. Nous voyageons en compagnie de Max et Margaux et passons la première nuit en station-service.

Arrivés le lendemain à destination, ce fut un peu la déconvenue… pas de trace de cette communauté ! Aucun local, ni même la police, n’ont entendu parler de cela ! Nous repartons et essayons de trouver un bivouac pour la nuit. Nous tombons sur un endroit fort agréable, au bord des falaises surplombant la mer, sous un bosquet ! Il nous aura fallu commencer par faire de la place pour rentrer Rhino en abattant quelques branches.

1 abattage

Puis, vérifier que rien ne nous était tombé dessus, comme cette petite bête repérée à la suite…

2 araignée

Nous passerons deux nuits ici pour un repos agréable et des échanges avec nos compagnons de voyage.

3 bivouac (1) 3 bivouac (3) 3 bivouac (2)

Vendredi, nous montons à Buenos Aires avec l’appréhension habituelle qui précède une entrée dans une grande ville. Pourtant, grande chance pour nous, ce vendredi est férié et offre un long week-end aux argentins qui sortent alors de la ville. Cela fait que nous ne rencontrons que très peu de traffic et accédons avec une facilité déconcertante jusqu’à l’immeuble de Noélia et Eliana, filles de Oscar et Sonia de Puan, qui nous ont proposé de venir stationner devant chez elles. Max et Margaux dormirons en hostel et visiterons la ville de leur côté avant de nous retrouver le lendemain.

A nouveau, comme à Puan, nous sommes accueillis comme de rois chez Noélia et Eliana. La chaleur de Puan se ressent dans la prochaine génération aussi ! Comble du tout, nous mangeons une raclette préparée par des argentines avec un four acheté en Allemagne et du fromage local. Ce fut un délice et une soirée géniale. Les enfants ont beaucoup joué avec les filles et nous avons tous passé une soirée excellente !

4 raclette (1) 4 raclette (2)

Samedi matin, après une nuit bien bruyante, nous avons amené absolument toutes les valeurs dans l’appartement des filles avant de partir à la découverte de la Boca et de San Telmo. Il faut dire que nous stationnons à quelques 500m de la station de train, l’endroit qui serait une des plus louches de Buenos Aires.

Nous nous rendons à pied jusqu’à la Boca, malgré ce qu’en disent les guide, assez alarmiste sur la sécurité à Buenos Aires. La ville nous parait pourtant agréables, nous ne ressentons à aucun moment du danger et ne voyons personne nous regarder de travers. Il serait bien que nous changions un peu en Europe car dire sans arrêt que c’est dangereux chez les autres n’est que mensonge, ou réalité identique à nos grandes villes.

Bref, la Boca c’est tout une histoire à elle seule. C’est ici que c’est construit le vieux Buenos Aires. Des tas de migrants venus d’Europe y ont réalisé des maisons plutôt précaires faites de tôle ondulée. Les gens travaillent pour la plupart dans le port voisin et n’était pas très riches. Une vie sociale s’y est développée laissant des traces aujourd’hui encore d’une rue vivante et chaleureuse.

5 boca (1) 5 boca (11) 5 boca (6) 5 boca (5)

Nous passons, également, par le stade da Boca Jr. Fameux stade de l’équipe non moins fameuse du championnat argentin, grande rivale de River Plate. Et attention, ici en argentine, parlez de ces deux équipe peut déchainer des passions parfois sanguine ! Lancez le sujet avec un taximan et vous avez une discussion qui vous tient jusqu’à la fin du trajet.

6 stade boca (1)

Vient ensuite la visite de San Telmo. Sans être aussi coloré et à l’ambiance chaleureuse, c’est un endroit agréable et reposant. Sa place Dorrego est idéale pour manger le repas de midi sous l’ombre des arbres tout en regardant les danseurs de Tango. Nous y passons près de 2h, l’ambiance y étant si agréable. Ensuite, il y a le marché couvert d’antiquités. Ce lieu peut être une vraie petite mine d’or pour ceux qui aiment l’antique… San Telmo c’est agréable et laisse paraître comme une ambiance de place de village.

7 San Telmo (1) 7 San Telmo (3)

Nous repartons ce jour-même de Buenos Aires pour nous rendre à San Antonio de Areco. Et quelle chance d’en avoir décidé ainsi ! Dans ce village, la tradition Gaucho est plus forte que tout, et le mois de novembre est le temps des fêtes. Si le premier week-end de ce mois est largement plus festif que les autres, chaque samedi suivant se déroulent les Peña, soirée dansante sur le thème des Gaucho. Nous avons donc la possibilité de vivre cela de l’intérieur, en prenant une table dans la salle de danse, en y mangeant du Choripan ou des empanadas, en buvant une bière ou un Fernet-Coca, puis en admirant les danses traditionnelles. Au final, nous manque juste les gauchos sur les chevaux !

8 Pena (2)

Nous passons 3 nuits ici. Il faut dire qu’il fait bon vivre dans ce village et, à nouveau, nous sommes invités par un argentin, Carlos, à manger un asado chez lui. Mais il ne se contentera pas de cela… malgré la présence d’un deuxième camping-car et portant le total des invités à 9 personnes, il nous invite à nouveau le lendemain pour une paella. Une générosité incroyable, encore une fois… Carlos nous raconte que les Gauchos en général sont des personnes plutôt fermée, difficile d’accès, mais qu’à San Antonio de Areco ils sont connus pour être d’un accueil chaleureux avec les voyageurs. Carlos est sûrement plus artiste que Gaucho, mais il fait honneur à cette tradition d’accueil.

9 asado (1) 9 asado (2)

Mais à juste avant la paella, un deuxième camping-car est venu s’installer au bord de la rivière à Areco, c’est celui de Dominique et Josiane. Eux, nous les avions rencontrés à Paracas au Pérou, lorsque mon Papa était avec nous.

10 Dom et Josi (1) 10 Dom et Josi (2)

Nous passerons une journée avec eux à San Antonio et visiterons le musée du Gaucho…

11 Musée (4)

Puis décidons de voyager jusqu’à la frontière Uruguayenne ensemble. Non pas que nous roulions ensemble mais que nous nous retrouvions à Gualeguaychu pour bivouaquer le soir. Nous quittons les gauchos, toujours en compagnie de Max et Margaux dans nos bagages, et sommes prêt à rentrer en Uruguay. Mais il fallait encore une surprise avant cela. Juste après Zarate, nous embarquerons un véhicule supplémentaire dans notre bivouac du soir. Nous retombons en effet sur Andrea et Sebastian, avec leurs deux garçons, que nous avions rencontrés à Baños en Equateur. Nous nous étions écrit il y a quelques jours et nous savions que nous étions plus ou moins dans la même région au même moment, mais cette rencontre inorganisée nous montre encore une fois que ce qui doit se faire se fera, non pas que nous ne soyons pas maître de nos destins, mais certaines choses ne s’expliquent pas… Une rencontre des plus agréables et à Gualegaychu nous passerons une soirée à 11, autour d’un souper froid vu la chaleur, avant de passer une des plus mauvaise nuit du voyage grâce à nos argentins si chaleureux, partageant leur musique jusqu’à point d’heure ainsi que leur concours de celui qui fait le plus de bruit avec son moteur de scooter/mobylette !

 12 Uruguayens (2)

l’Argentine se termine ici pour nous avec la nette impression qu’il nous faudra absolument revenir pour terminer toute cette pointe Sud du pays, partagé avec le Chili, pour revoir nos amis de Puan et pour ressentir la bonne chaleur latino-américaine.

12 Uruguayens (1)

 

Une réflexion sur “L’Argentine, un pays qu’il nous faudra revisiter ! Du 24 au 30 novembre 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s