Un accueil argentin ça ne s’invente pas et ça ne trouve aucune comparaison ! Du 18 au 24 novembre 2015

Nous voici à Puan, un village totalement hors des sentiers habituels, et si nous n’avions pas rencontré Miguel et Alicia, nous ne serions sûrement pas passés par ici ! Pourtant, nous y passerons quelques jours incroyablement divertissants, amicaux et surprenants. Pour remettre un peu dans le contexte, Miguel et Alicia, nous les avions rencontrés à Cusco puis à Arequipa au Pérou il y a quelques semaines. Nous nous étions bien entendus et ils nous avaient invités à passer les voir ici, chez eux.

L’accueil qui nous est réservé ne s’invente pas, soit vous êtes ainsi naturellement, soit vous ne l’êtes pas. Mais, à contrario de ce que je fais habituellement, je ne vais pas le conter chronologiquement mais de façon générale, car Miguel et Alicia nous ont réservé un programme retournant, presque essoufflant pour les suisses que nous sommes. Tous les jours seront à l’image du jour où nous sommes arrivés. Tout de suite, ils nous invitent à vivre chez eux, dormir dans leur maison et passer les journées avec eux. Nous partons presque tout de suite visiter le garage dans lequel j’irai faire des réparations sur Rhino. A cela, s’enchaine une visite de la petite ville de 5000 habitants, en voiture, histoire que nous puissions nous repérer dans celle-ci. Nous retournons à leur maison et commençons le feu pour l’asado (grillade argentine). Mais à 20h50 arrive Carlos, un ami de Miguel et Alicia. Alors que la viande cuit gentiment, Carlos, travaillant à Canal Ocho (chaine de télévision locale), nous propose d’aller faire un direct lors du téléjournal. Nous partons alors toute la famille avec lui et passons sur Canal Ocho et ainsi les jours suivant beaucoup de locaux nous dirons : « je vous ai vu à la télé » ! Au retour des studios, nous mangeons l’asado et jazzons jusqu’à point d’heure !

1 canal et asado (1) 1 canal et asado (2) 1 canal et asado (3)

Dans le domaine des médias, nous aurons encore droit à une fenêtre de 20min dans les studios de la radio locale RadioRecordPuan. Invités par l’équipe que nous avions rencontrés au club de Golf du village, je me suis présenté avec Miguel Llull pour répondre aux diverses questions. Claire et les enfants avait d’autres activités en cours.

2 Radio (1)

Rhino : Lui, nous cause quelques soucis depuis que nous l’avons laissé entre les mains du garage Iveco de Santiago Del Estero ! Avant notre arrivée à Puan, Miguel nous a organisé, avec Norberto son ami garagiste, la possibilité de travailler moi-même sur le véhicule avec ses outils. Je passerai 2 jours à travailler dessus pour régler les diverses anomalies. Tout d’abord, les pinces de freins n’ont pas été bien mises et les plaquettes étaient libres de bouger. Ce n’est rien de grave en soi mais pas non plus un travail nickel ! Puis, un roulement avait été monté à l’envers. Cela aura eu pour effet de le casser au démontage, donc des frais inutiles pour rien. Nous avons, aussi, profité du démontage des moyeux pour régler les senseurs d’ABS qu’ils n’avaient été capable de faire à Santiago ! Nous avons dû coller les roues phoniques car celles-ci ne tenaient plus en les chassant. Pour terminer sur l’axe arrière, nous avons encore réglé les mâchoires de frein à main qui ne tenaient rien… Quel boulot ily ont fait ces mecs !

Encore, j’ai passé une dernière matinée, lundi matin, au garage, pour démonter une équerre qui s’étaient rompue car Iveco n’avait pas (d’usine) fixés les trois boulons comme aurait dû être fait. Cette équerre tenait une pompe (refroidissement turbo ou climatisation !?) et avec les vibrations les pattes de fixations ont cassées. Une simple soudure aura permis de remettre tout cela en ordre !

3 garage (1) 3 garage (3)

Durant mes heures au Garage, Claire et les enfants ont eu droit à de belles rencontres aussi. Notamment, la visite d’un atelier protégé accueillant des personnes présentant des handicaps physiques et mentaux. Celui-ci bénéficie d’une superbe insertion dans la vie quotidienne du village. L’atelier fabrique des confitures, s’occupe d’un potager et souhaite créer un atelier de fabrication de fromage. Chaque petit magasin présente un produit du « Taller Protejido Crecer ». Pour cela, notre association HAPPY s’est engagée à faire un don d’une certaine somme pour les aider à construire cet atelier devant répondre aux normes d’hygiène. Ce don pourrait être augmenté selon les dons reçus.

4 atelier (3)

Mais Puan, durant cette semaine ici, nous a réservé bien des surprises ! Nous avons rencontré des dizaines de personnes, mangé de nombreuses fois avec de nombreuses personnes. Tout a commencé dès le lendemain de notre arrivée, jour d’anniversaire de Miguel qui fêtait ses 57ans. Lui est socio (membre) du club de golf de Puan et c’est dans sa « buvette » que nous y ferons la fête jusqu’à 2h du matin. Ce fut bizarre pour nous car nous étions la fierté de Miguel, ses invités spéciaux, des suisses fous qui font le tour du monde. Tout le monde nous questionnait sur notre voyage, sans que cela soit désagréable, mais assez surprenant !

5 Anni (1)

Dans la lignée des rencontres, il y a eu celle des enfants avec les autres enfants du village. Tout d’abord, ils ont été invités dans l’école pour un après-midi.

6 ecole (1) 6 ecole (2)

Puis, directement, ils ont été invités à l’anniversaire d’Elena qu’ils ont terminé à 1h du matin. Il faut dire que le rythme ici n’est pas le même que chez nous. Adultes comme enfants se couchent très tard et se lèvent également très tard…

7 anni elena (1) 7 anni elena (3)

Soraya et Jimmy ont aussi été très souvent invités chez Eugenia, la maman de Facundo, Florencia et Delfina qui ont beaucoup joué ensemble !

Nous avons également eu les visites chrétiennes. N’oublions pas que nous sommes en terres catholiques et que la place des gens de foi est très importante. Nous avons été bénis par le père Pasquale, franciscain ayant énormément contribué au développement du village de Puan, qui détient une église mobile. Il dit qui si les gens ne viennent pas à l’église, l’église doit aller à eux !

8 église (4) 8 église (5)

Puis, l’échange de culture fut présent à bien des reprises. Nous nous sommes comparé nos façons de vivre, d’appréhender le présent et le future ainsi que nos relations sociales. L’Argentine est un pays qui sait vivre en communauté, où la place de l’autre est importante dans sa vie. Mais en échange de culture, il n’y a pas que la façon de vivre, il y a aussi la façon de manger. Pour cela, nous leur avons préparé un soir les deux fondues les plus courantes chez nous ; la fondue moitié-moitié et la fondue chinoise. Eux, de leur côté, nous ont fait une fondue avec leur fromage argentin qui ma fois fut bonne au gout, bien qu’un peu compacte et lourde. Les argentins étant très friand de viande, la fondue chinoise a eu un énorme succès ! 2kg de viande coupée au couteau et le tout mangé presque que par les hommes, soit 6 personnes, à côté de 2kg de fondue !

9 fondue (1) 9 fondue (2)

La semaine s’est terminée avec une visite de la ferme de Luciano et Moni, qui détiennent 600 vaches. Tout le monde (sauf moi qui était à la radio) a pu découvrir la traite des vaches ainsi qu’une insémination artificielle. Et quand je dis tout le monde, cela inclus Max et Margaux qui nous ont finalement rejoint dimanche soir sur invitation de Miguel !

10 ferme (1)

Puis, après la ferme, Lucio et Moni nous ont invités à manger des pizzas « maison » à nouveau en compagnie d’une craquée d’amis que nous avons vus tout au long de notre séjour ici.

11 pizza

Puis, une visite pour ceux qui n’avaient encore pas mis le pied dans Rhino.

12 Rhino (1) 12 Rhino (2)

Ce fut une semaine bien remplie et super agréable. Nous ne remercierons jamais assez Miguel et Alicia ainsi que le village de Puan qui nous ont accueillis comme un membre de la famille. Merci à tous et la Suisse vous attendra dès notre retour !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s