Abel Tasman. Du 13 au 17 février 2016

Samedi, un peu hésitants sur le programme immédiat, nous recevons un message de Mélanie et J.-Christophe, tourdumondistes en sac-à-dos avec qui nous avions eu deux ou trois contacts avant, et il se trouve qu’ils sont juste-là, à 20 minutes du lieu où nous sommes. Ni une ni deux, nous nous accordons sur pour un rendez-vous à….. 2h de route ! Eux, comme nous, nous souhaitions découvrir le Parc d’Abel Tasman mais nous nous interrogions sur la manière de le faire. La plus facile, c’est celle qui vous fait payer quelques 80$ par personne pour faire un tour en bateau. Mais plus simple ne veut pas dire meilleur. Alors, comme nous l’ont conseillé Shiloh et Lani, nous allons tous au DOC camping de Totaranui. Le camping y est correct et le gros avantage est d’être en plein cœur de la réserve et en partant au Nord comme au Sud, les marches sont belles.

C’est donc au soir que nous nous rencontrons pour la première fois. Ils sont 4, Mélanie la maman, Jean-Christophe le papa, Gaspar le garçon et Justine la fille. Ils voyagent depuis 6 mois en ayant commencé par l’Asie, puis l’Océanie et se rendront bientôt en Amérique du Sud. Ils ont également un site de voyage nommé les flamants roses migrateurs. Nous créons rapidement une atmosphère agréable, les enfants comme les parents s’apprécient largement.

Comme d’accoutumée en contact d’autres voyageurs, nous échangeons nos vécus et ressentis sur nos expériences de voyage. Jimmy et Gaspar se cherchent un peu dans les premiers échanges, donnant quelques tensions entre eux, mais lorsqu’ils finiront par se trouver ils seront de très bons copains et partagerons beaucoup de jeux ensemble. Mais dans l’histoire, c’est Amélie et Joséphine qui auront créé le lien assurément le plus fort. Inséparable durant le temps passé ensemble, les deux pleureront au moment de la séparation et Amélie ajoutant : « c’est ma meilleure copine du voyage » !

Mais avant d’en arriver là, nous allons, dimanche, faire une superbe balade dans ce parc d’Abel Tasman. Nous partons en fin de matinée avec un gros pique-nique et beaucoup d’eau. C’est que nous allons faire une marche de presque 17km sous une température estivale. Nous voyons un certain nombre de points de vue fantastiques.

1 separation point vue (1) 1 separation point vue (7) 1 separation point vue (6) 1 separation point vue (5) 1 separation point vue (4)

Notre première plage à longer et certainement la plus belle est Anapai beach, avec sa petite sœur juste à côté, Little Anapai beach.

2 Anapai Beach (1) 2 little anapai (2) 2 Anapai Beach (5) 2 Anapai Beach (4) 2 Anapai Beach (3) 2 Anapai Beach (2)

Nous marcherons encore sur quelques plage, longeant la mer, notamment dur la baie Anatakapau.

3 ANATAKAPAU BAY (1) 3 ANATAKAPAU BAY (5) 3 ANATAKAPAU BAY (4) 3 ANATAKAPAU BAY (3) 3 ANATAKAPAU BAY (2)

Puis, après 8,5km, nous arrivons à notre but, Separation point. Là, se trouvent quelques lions de mer avec lesquels Jimmy nagera quelques peu.

4 Separation point (1) 4 Separation point (4) 4 Separation point (3) 4 Separation point (2)

Mais la baignade ici se finira un peu en queue de poisson. Soraya, mais surtout Gaspar entreront en contact avec des filmant de méduses et seront brulés au point de faire des cloques. Et le seul élément pouvant atténuer les brulures de méduses étant de l’acide, nous appliquerons de la sauce à salade à la moutarde que nous avions pour le pique-nique.

5 méduses (1)

Mais qu’on se rassure, le retour se passera bien et personne ne restera marqué physiquement par cette mésaventure. Puis, de retour au camping, nous passons encore un super moment avant que les flamants ne doivent repartir en direction du Nord. Nous avons terriblement apprécié cette rencontre avec eux et nous leur souhaitons les 6 mois restant de leur voyage sous les meilleurs hospices.

6 groupe Abel Tasman

Quant à nous, nous allons rester encore deux nuits ici. Nous pensions en faire qu’une mais la météo nous aura poussé à en faire deux. En effet, nous ne souhaitons pas monter au Cape Farwell sous la pluie, alors qu’ici nous sommes bien installés et que la plage est superbe.

7 Totaranui (1) 7 Totaranui (4) 7 Totaranui (3) 7 Totaranui (2)

Ce sera, pour nous, ce dernier jour, l’occasion de vivre la vie de camping sous une météo capricieuse. De multiples petites averses nous accompagnent durant la journée. Heureusement que j’ai installé la bâche faisant office de marquise afin de disposer d’un espace de vie à l’abri, l’intérieur de Bob étant tout de même petit. Mais la vraie surprise est arrivée de nuit, lorsque les averses ont doublé d’intensité ; Une porte latérale mal fermée dans Bob et une inondation au sol. Et pour la tente, des fuites aux coutures des fenêtres. Ajoutez à cela deux matelas gonflables qui se dégonflent, le carton est plein ! La dernière nuit dans Abel Tasman ne sera pas des plus reposantes. Pourtant, nous prenons cela plutôt à la rigolade. Mieux vaut en rire qu’en pleurer dit-on. Nous irons simplement dormir en chambre pour visiter Cape Farwell, puisqu’au budget une nuit sur trois est prévue en Auberges de Jeunesse. Nous profiterons de nous sécher et de nous reposer.

3 réflexions sur “Abel Tasman. Du 13 au 17 février 2016

  1. Wouhaa une Soraya vinaigrette 😂😂 bon sans méchanceté ce sera un souvenir de plus ! Et le récit de la meilleure copine de voyage marque le cœur de Maryk ossi ! Merveilleuse escapade dans tous les cas ….vive l imperméabilisant !! Becs à la troupe ✨💋

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s