L’extême Nord de l’ile du Sud et l’incroyable Cape Farwell walk. Du 17 au 22 février 2016

Nous savons, en quittant Abel Tasman, que nous allons avoir deux jours de pluie devant nous. C’est pour cela que nous décidons de passer deux ou trois nuits dans un motel à la néo-zélandaise. Ce sont de petites cabines/maisonnettes assez rudimentaires avec cuisine en commun et des blocs de wc/douche. L’avantage de celles-ci, c’est d’être totalement suffisantes pour un confort minimal à moindre coûts. Nous payerons, ici et pour les 5, un montant de 70.00 NZ$ (50CHF) par nuit, ce qui est très supportable lorsque l’on limite le nombre de nuitées sur le voyage.

En roulant d’Abel Tasman vers notre destination, Collingwood, la pluie fine qui nous accompagnait a commencé à tourner en forte pluie, ce qui nous a totalement encouragés dans cette démarche de trouver un hôtel. Et c’est tant mieux, le choix est bon. En effet, dans l’après-midi et durant la nuit, les pluies ont été torrentielles et une nuit en camping aurait été des plus tourmentée avec la tente. Nous ne le savions pas, mais une alerte météo a été lancée dans la région où nous sommes. Les vents sont violents et la quantité d’eau qui tombe est incroyable. Ce n’est que le jeudi matin que nous prenons conscience de la violence de cet événement météo. En nous levant, nous découvrons beaucoup de troncs dans la mer, qui ont été amenés par la rivière passant à côté de l’hôtel…

2 Collingwood troncs (2)

Mais dans cette journée de jeudi, le soleil vient nous faire coucou à quelques reprises. Nous décidons alors de nous rendre à Kaihoka lakes. Ce sont deux lacs proches d’une grande baie formée par des dunes de sable… Oui, oui, les collines que vous verrez dans les photos ci-dessous sont belles et bien des dunes de sable, seulement la végétation y a pris le contrôle, les a stabilisé et le sable s’y est durci. Le paysage est somptueux, la balade merveilleuse et nous prenons un plaisir immense à évoluer ici. Ah oui, nous y rencontrons, d’ailleurs, une vache vêtue d’un top et de culottes longues !

3 kaihoka lakes (4) 3 kaihoka lakes (3) 3 kaihoka lakes (2) 3 kaihoka lakes (1)

Puis, nous revenons juste à temps à l’hôtel. Un deuxième passage de pluie battante nous tombe dessus en fin de journée, puis continue toute la nuit. Nous sommes encore une fois très heureux d’être dans cette cabine en bord de mer, sous un toit en dur et bien au chaud ! Nous espérons seulement que demain le temps sera meilleur, car si nous sommes montés si haut dans l’ile du Sud c’est pour marcher à Cape Farwell et voir les arches de Wharariki beach.

En nous levant vendredi matin, le temps semble ok et après l’école nous partons à la découverte du point le plus au Nord de l’ile du Sud. Après un peu de route nous stationnons et débutons la marche. Et là, nous ne nous attendions pas à un tel spectacle, ni à une marche si technique. Dès les premiers pas, nous arrivons au sommet d’une petite colline…

4 Cap farwell colline

et de là-haut, le premier landscape d’une longue série qui bordera notre marche… Nous restons tant subjugués devant une telle beauté que le vrai début de la marche traine un peu.

5 cape farwell (3) 5 Cape farwell (2) 5 Cape farwell (1)

Puis, nous commençons à marcher avec quelques appréhensions concernant le terrain. A droite, nous avons les falaises tombant dans la mer, à gauche les talus abrupte et glissants, et au milieu de cela, là où nous marchons, des bourrasques de vent annoncée à 100km/h nous poussant en direction de la falaise. Mais comme le résumera parfaitement Jimmy à la fin de la journée, la marche est merveilleuse ; en plus d’être belle, elle nous fait un peu peur !

6 montée (1)

Nous passerons quelques passages encore plus techniques avec des sentiers étroits et un Jimmy qui veut absolument aller vite, seul en avant, et nous le laissons faire en lui demandant d’être tout de même prudent.

7 marche (21) 7 marche (1)

Arrive, sans que l’on s’y attende, la vue sur la plage de Wharariki. Mais quelle beauté encore une fois ! Nous en bavons presque et en tous les cas nous l’apprecions…

9 Wharariki beach (1)

Et nous y arrivons finalement, après 3 petits kilomètres de marche, mais près d’une heure quinze. Oui, le chemin n’était pas facile. Le temps de traverser un petit cours d’eau et nous voici vers les première grottes laissant entrer la houle de la mer jusqu’à son extrémité opposée.

10 Wharariki rivière (1) 10 wharariki rivière (4) 10 Wharariki rivière (3)

Mais le point fort de cette journée sera le temps partagé avec un bébé otarie (ou phoque, ou je ne sais de quelle branche il vient) laissé là par sa mère, le sentant en sécurité dans ce petit bassin. Nous avons pu l‘observer de si près et il semblait même vouloir jouer avec nous… fantastique !

8 bébé Otarie (2) 8 bébé Otarie (3)

Mais pour l’anecdote, nous souhaitons partager une information semblant juste normale, mais tant oubliée par beaucoup. RESPECTONS notre nature et n’intervenons pas sur tout. LAISSONS les choses sans les toucher. NE LAISSONS AUCUNE trace de nos passages dans les milieux naturels. Je dis cela car lorsque nous étions au bord du bassin, un ignorant jeune homme (type backpacker encore une fois… mais qu’est-ce qu’ils ont mauvaise réputations en NZ) a tenté de toucher le bébé avec sa main. Cela parait anodin, mais pourtant sa survie pourrait être compromise en cas de contact avec un humain. Nous pas que nous soyons porteur de maladies, mais simplement d’une odeur. Et cette simple odeur peut créer le rejet du petit par sa maman, et ainsi créer sa perte ! Et oui, des choses si insignifiante pourtant si lourde de conséquence. Donc n’intervenons pas dans ce que la nature à su si bien faire sans nous…

Bref, après cette superbe expérience, nous visitons encore le reste de la plage et ses multiples arches, grottes, devenant un terrain de jeu immense pour les enfants.

11 wharariki (1) 11 wharariki (5) 11 wharariki (4) 11 wharariki (3) 11 wharariki (2)

Nous terminons cette belle journée avec un café et une tranche de gâteau avec vue sur le Farwell Spit.

12 farwell spit

Fort de ces nouvelles découvertes de ces derniers jours, nous repartons samedi matin en direction de Motueka. En chemin, nous nous arrêtons à deux endroits forts sympathiques. Le premier, les Pupu springs, véritables sources d’eau froide remontant du profond de la terre et créant des bassins d’eau cristalline, offrant un indice de visibilité à 62m ! Le coup d’œil est superbe…

13 pupu springs (4) 13 pupu springs (3) 13 pupu springs (2)

Puis, toujours proche de Takaka, nous nous rendons au labyrinthe naturel, créé par la taille de roche calcaire, ciselée par l’eau. Un bon terrain de jeu pour les enfants. Nous serons, d’ailleurs, invité par une femme voisine du labyrinthe à venir découvrir son immense jardin et nous fera déguster quelques une de ses récoltes, dont une espèce de nectarine greffée avec une prune ou un abricot ou on ne sait trop quoi, donnant une variété de goûts surprenant en bouche !

14 labyrinthe Takaka (1)

C’est chez Shiloh et Lani que nous terminons la semaine, dans leur jardin luxuriant, mangeant de fruits et de légumes aux goûts incomparables et partageant une soirée pizza cuite dans leur four à bois, à nouveau une inspiration que le temps partagé avec eux. Ce sont de formidables personnes, leurs enfants étant également d’une générosité touchante, et d’ailleurs les voyageurs présents au moment de notre venue étaient à l’image de leurs hôtes, posés et agréables, petit clin d’œil à Mathias présent lors de nos deux venues, un maraicher de la région lausannoise, en pause hivernale en NZ.

15 Shiloh et Lani (1)

 

6 réflexions sur “L’extême Nord de l’ile du Sud et l’incroyable Cape Farwell walk. Du 17 au 22 février 2016

  1. je retrouve les mêmes paysages pris en photo par ma fille en 2009 …… Beau pays ……. Je vous suis toujours ….. Bisous a vous 5 Lili

    • Coucou Lili

      Merci pour ton message… Oui, je pense que ta Fille a du voir de belle choses comme nous les voyons.

      Merci aussi de nous suivre encore.

      Bises à toi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s