Milford Sound, quand une journée vire au conte de fée. Le 1er mars 2016

Après la visite des Doubtful Sounds, l’envie de voir les fjords du Milford Sound était grande. Beaucoup plus petit que le premier cité, Milford semble être plus impressionnant pour sa largeur étroit et ses montagnes plus hautes de 300m. Doubtful, lui, est plus majestueux pour son immensité et son vert éclatant. Bref, visiter aujourd’hui le deuxième ressemble à ajouter un deuxième étage au gâteau d’hier qui lui-même avait déjà la cerise…

Nous partons de Te Anau avec l’idée de faire un ou deux arrêts sur le chemin pour les points de vue qui longent la route, puis faire ceux restants au retour. L’arrêt numéro un, c’est avant de s’engouffrer dans les montagnes de la région des fjords que nous le faisons. Nous avons la plaine devant nous, et la vallée serrée au fond.

1 plaine et vallée (1)

1 plaine et vallée (3)

L’arrêt numéro deux, c’est au fameux mirror lake, un petit plan d’eau très calme donnant un joli reflet des montagnes derrière lui.

2 mirror lake (1)

Puis, nous nous engouffrons au milieu de ces montagnes, dont certaines sont décorées de glaciers bien blancs, semblant irréel tant l’hiver parait si lointain. Une chance énorme nous accompagne depuis notre départ de Te Anau, le ciel est d’un bleu unique n’étant troublé par aucun nuage, un fait exceptionnel dans cette région baignée par plus de 7000mm de pluie annuelle. Le décor en est, du coup, absolument splendide. A chaque virage, le torticolis s’accentue un peu plus, la tête tournant de gauche à droite à mesure que les décors évoluent. Du coup, les arrêts sont plus nombreux que prévus, et les photos nombreuses.

3 route milford (1) 3 route milford (6)

Nous arrivons finalement au port de Milford à 10h55, sans réservation ni billets, alors nous nous renseignons sur les disponibilités. Le moins cher pour nous sera le Jucy tour, départ à 11h15. Il ne nous reste plus qu’à trouver une place de parc pas trop loin, payer au guichet et nous rendre au bon bateau. Tout cela fait, nous embarquons directement et le bateau part. Quel timing !

Et voici que commence la croisière dans le Milford Sound. Michel et Daniel, que nous avions rencontré hier, ne s’y sont pas trompés ; les deux fjords sont totalement différents. A peine sortis du port, le Mitre Peak, sommet à 1692m d’altitude, se dresse devant nous, sortant de l’eau comme un homme se tenant droit, au garde à vous. A sa droite, une paroi quasi verticale de 1200m lui fait face, donnant une largeur oppressante au fjord. 

4 Mitre Peak (2)

4 Mitre Peak (4)

Nous évoluons entre ces parois avec le bateau, à un rythme tranquille, longeant les roches sur notre gauche, et après quelques jolis découvertes, nous faisons un arrêt devant des otaries juvéniles.

5 milford et otaries (1)

  5 milford et otaries (6)

5 milford et otaries (4)

5 milford et otaries (7)

Vraiment, le sentiment qui nous habite est peu descriptible. Autant les fjords de Doubtful sont énormes, verts, longs, avec plusieurs ramifications et majestueux, autant Milford est serré, vertigineux et magique aussi ! Nous nous rendons jusqu’à la mer de Tasman également. La mer est peu agitée aujourd’hui, contrairement à hier, et la cote très belle à observer.

6 Cote Milford

Puis, la boucle étant faite, nous retournons dans le fjord. Ici à Milford, l’entrée est très impressionnante. La perspective des montagnes est si fermée qu’il est difficile, si l’on ne connait pas son existence, de deviné le passage.

7 Entrée milford (1)

 7 Entrée milford (2)

7 Entrée milford (3)

Vraiment, cette visite est enchanteresse, une parfaite complémentarité à la visite d’hier dans le Doubtful. Pourtant, alors que la journée sous le ciel bleu des plus parfait, est déjà merveilleuse, elle va tourner au conte de fée avec cette dernière rencontre, nous faisant oublier de regarder les paysages autour de nous. Un grand groupe de plusieurs dizaines de dauphins vient nous accompagner durant une bonne quinzaine de minutes juste devant et sur le côté du bateau. Un moment incroyablement magique. Les enfants sont aux anges, voyant les dauphins jouer, faisant la course avec le bateau et entre eux, sautant dans les remous. Quelle plus belle fin pouvait avoir cette visite dans les Milford sound ?

8 dauphins milford (3) 8 dauphins milford (2) 8 dauphins milford (1)

Le tour terminé, nous nous sentons rassasiés et sommes tous prêts à repartir vers de nouveaux paysages. Les découvertes, ici, ne pouvaient pas être plus pleine, et rester encore ne fait plus sens. Alors, nous repartons le sourire aux lèvres en direction du sud sud, pour voir les Catelins.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s