Sydney 2/3. Encore des retrouvailles, et des au revoir. Du 16 au 18 avril 2016

Samedi, une certaine euphorie nous habite à l’idée d’avoir trouvé notre bonheur à un prix en-dessous de la limite maximale, bien qu’en-dessus de ce que nous aurions considéré comme étant « l’affaire du voyage » ! Une certaine euphorie aussi concernant une retrouvaille que nous faire aujourd’hui. Cet après-midi, c’est Enrique et Lucia qui viendront nous rendre visite… oui, ceux-là même que nous avions rencontrés en marchant sur l’Isla del Sol en Bolivie, qui nous avaient invités pour notre premier Asado argentin dans leur famille à Santiago Del Estero. Ils habitent Sydney depuis 5 ans (avec une pause voyage d’un an).

Mais la journée commence par un peu de repos bien mérité après ces multiples allers-retours. C’est aussi un moment où les enfants profitent encore un peu de leur grand-papa car s’il y a de l’euphorie, il y a aussi la peine en sachant que c’est le dernier jour avec lui. Nous profitons de sa présence pour fêter l’anniversaire de Jimmy (en avance) et de Soraya (en retard) avec un membre de la famille. C’est en fin de matinée qu’arrivent Kike et Lucia ainsi que leur amie Daniela qui est venu leur dire bonjour depuis l’Argentine. En parfait argentins qu’il est, Kike est venu avec son grill à gaz et de la viande à griller… et oui, même en Australie les argentins mangent des Asado.

1 asado (1)

1 asado (2)

Nous passons un bel après-midi avec des personnes que nous aimons, de la famille comme des amis, et Jimmy reçoit déjà quelques cadeaux ainsi que de superbes gâteaux d’anniversaire.

2 gateau (1)

2 gateau (2)

Une fois les amis partis, nous avons tous profité d’une dernière soirée avec mon papa. Sa venue tombait à pic. Cela ne faisait pas trop longtemps que nous avions quitté la famille après notre halte d’un mois en Suisse et la séparation avec mon papa s’est faite sans trop de chagrin, du moins sans grosses larmes. C’est à 3h du matin que je pars avec lui pour l’emmener à l’aéroport. Les au revoir vont être quelques peu abrupts puisque je prends 220$ d’amende pour avoir quitté mon véhicule dans la zone « drop-off ». Malgré mes explications sur la nécessité d’aider mon papa en chaise roulante, l’agent continuera son travail et me menacera même de faire venir la remorqueuse si je quitte à nouveau le véhicule pour rentrer dire au revoir à mon père. Décidément, l’aéroport de Sydney reste maudit pour nous !

Dimanche, nous retrouvons Enrique et Lucia pour une visite guidée de Qstation. Tout d’abord, lorsque nous arrivons, nous sommes couverts de cadeau. Nos amis argentins nous gâtent et nous offrent un kayak gonflable, un monopoly ainsi que deux chaises de camping, merci !

3 cadeaux (1)

Qstation, situé sur la rive Nord de la baie de Sydney, ce lieu est la première zone de quarantaine mise en place par les colons anglais. Le site est maintenant devenu un hotel, un restaurant et un bar, mais l’ensemble reste accessible dans les heures d’ouvertures au public. Dans ce lieu, on y retrouve de vieux frigo, d’ancien potager à bois, et autres pièces meublées à l’ancienne. Il y a aussi les fours autoclaves, les chambres de désinfection (ma fois bien similaire à ce que pouvait être les chambres à gaz de la 2ème guerre mondiale) et les douches où les nouveaux arrivant devaient se frotter avec un produit terriblement agressif pour la peau afin d’éliminer toutes les bactéries. Au niveau des logements, il y avait 3 classes selon les moyens des voyageurs. Mais peu importe dans laquelle on s’y trouvait, certains seront restés jusqu’à 5 ans pour être considéré « sans risque » pour l’extérieur. Et oui, la fameuse réputation de la quarantaine australienne vient de très loin dans le temps ! Merci à Kike et Lucia pour leurs explications intéressantes.

4 Qstation (1)

4 Qstation (9)

4 Qstation (7)

4 Qstation (6)

4 Qstation (5)

4 Qstation (3)

Nous nous rendons ensuite à Fairfax, non loin de Qstation, pour admirer la ville depuis l’autre rive. Nous n’avons pas la chance de pouvoir profiter d’un ciel bleu mais le coup d’œil en vaut déjà la peine, alors on imagine par beau temps.

5 fairfax (1)

5 fairfax (5)

5 fairfax (4)

5 fairfax (3)

5 fairfax (2)

Lundi, nous commençons par une rencontre que nous attendions depuis un moment. Nous avons une connaissance qui vit ici à Sydney avec ces trois enfants. Anouschka étaient la maitresse d’école enfantine de Soraya, puis de Jimmy pour un moment. Nous nous retrouvons au parc pour boire un café autour d’une place de jeu pour enfants. Mais le temps ensemble fut un peu court, heureusement que nous nous reverrons avant notre départ.

6 Anouschka (1)

6 Anouschka (2)

Aujourd’hui, c’est aussi le jour où les choses doivent se concrétiser. Tout d’abord, c’est le propriétaire du Toyota qui doit nous confirmer que tout est bon, que les réparations et le changement de pneus sont faits. Il nous confirmera cela dans la journée et fixons à mardi la transaction. Quant au camper-trailer, j’avais reçu une mauvaise information de la banque concernant le transfert international d’argent. Donc, notre problème, c’est que l’argent peu prendre jusqu’à 4 jours ouvrable et aux horaires suisses pour arriver sur le compte des propriétaires australiens. Pas bien grave en soit, mais sauf qu’en y réfléchissant bien, cela peut nous repousser à vendredi pour prendre possession du trailer alors que nous avons l’appartement jusqu’à mercredi. Et franchement, refaire tous nos bagages pour partir dormir dans un backpacker à 150$/nuit et tout redéfaire nos affaires deux jours plus tard quand nous aurions le trailer, non merci ! Alors nous proposons à Brian et Judy de prendre leur Jayco (marque du trailer) déjà mercredi en laissant mon passeport et de l’argent en caution et nous pourrions dormir dedans dans la région des blue mountains en attendant qu’ils reçoivent l’argent. Ils acceptent la proposition sans autre et nous en sommes parfaitement ravis !

Donc, pour en revenir à la journée de lundi, celle-ci est consacrée à une activité peu ordinaire pour nous : Shopping chez Ikea et Supercheap Auto ! Et oui, le plaisir que nous avons en faisant l’acquisition d’un véhicule moins cher mais pas équipé ainsi qu’un camper-trailer vide, c’est que nous pouvons les équiper à notre gout. Pour le matériel véhicule, supercheap Auto ou Anaconda (magasin de camping) sont très bien. Compresseur 12V, kit de mèche pour pneus, bidons d’essence, etc. Et oui, un tour dans l’Outback australien se prépare. Sinon, pour rendre son chez-soi un peu cosi, avec de belles housses de duvet et quelques déco par-ci, par-là, Ikea est vraiment l’endroit rêvé !

Après ces achats, nous nous rendons au trailer et y déposons nos affaires. Nous sommes terriblement excités en ordonnant le tout. Nous nous sentons vraiment bien à l’intérieur de cette nouvelle maison et sommes tous très heureux à l’idée d’y passer du temps…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s