L’Australie que l’on attendait ! De la plage, du surf, du kayak et un anniversaire. Du 26 au 30 avril 2016

Si nous avons déjà vécu cela à Sydney, aujourd’hui nous allons être à nouveau dans un endroit attendu. Ce n’est pas que Port Macquarie soit une destination de rêve, c’est surtout que c’est ici que nous avons, Claire et moi il y a 14 ans, fait une sortie en kayak où nous avions vu des dizaines de dauphins autour de nous ! Oui, Port Macquarie est une de ces destinations que nous avons à cœur de revoir, pour les souvenirs que nous avans datant d’avant l’arrivée de Soraya, puis de Jimmy et enfin Amélie. Mais comme je le disais, Port Macquarie n’est pas une destination de premier choix, nous nous y arrêtons donc pour y manger une nouvelle fois une grillade, faire un peu de plage et de surf, puis revoir la rivière et le bord de mer où nous avions fait du kayak.

1 port macquarie (2)

1 port macquarie (1)

Toujours en route, nous nous arrêtons à Kempsey, le berceau du fameux chapeau de cow-boy australien « AKUBRA ». Nous y faisons juste halte le temps de regarder un film sur sa fabrication, puis repartirons sans en acheter un exemplaire puisqu’il coute 180AUD au minimum.

2 Akubra (1)

Pour le bivouac du soir, c’est direction Hat Heads que nous allons. Nous y arrivons un peu tard mais nous avons la chance d’y trouver quelques kangourous gambadant dans le campgroud. Mais c’est mercredi matin que nous allons découvrir un peu plus cet endroit. Nous commençons par une petite balade sur les dunes voisines. A quelques pas du bivouac, se dressent plusieurs dunes parfois recouvertes de végétations, parfois sans rien d’autre que des grains de sable les uns sur les autres. Nous y passons du bon temps et les deux petits s’éclatent en sautant en-bas de celles-ci.

3 hat head dune (1)

3 hat head dune (3)

3 hat head dune (2)

A notre retour au bivouac, nous rencontrons une famille de kangourous juste devant notre maison. Un véritable coup de cœur pour les enfants.

4 kangourou (2)

4 kangourou (1)

Puis nous prenons Arion pour une petite virée sur la plage, histoire de s’habituer à la conduite sur sable avant de nous rendre sur Fraser Island. La première partie du test est médiocre. Trop lent dans la montée d’une ridicule bosse, les vitesses courtes pas enclenchées et les roues toujours gonflées à bloc ont raison de notre Arion. Je reste planté mais ressort sans difficulté.

5 plage Hat Head (2)

Mais une fois les vitesses courtes mises et la vitesse adaptée atteinte, pas de soucis pour évoluer sur le sable. Nous ne ferons qu’un petit tour de rien du tout mais c’est suffisant pour se donner une idée de comment faire en conduisant sur du sable.

5 plage Hat Head (3)

Nous filons dans la journée pour Dorrigo et sa forêt de pluie. Nous avons la chance de pouvoir observer les montagnes et la vallée avec quelques rayons de soleil le jour de notre arrivée.

6 Dorrigo Rainforest (1)

6 Dorrigo Rainforest (5)

6 Dorrigo Rainforest (2)

Car jeudi, c’est sous la pluie que nous nous levons. Nous allons tout de même découvrir les Danger Falls avant de repartir pour la côte.

7 Danger falls (2)

7 Danger falls (3)

Sur la route pour le bord de mer, nous faisons halte dans un village au bord d’une rivière juste pour nous dégourdir les pattes, et c’était une bonne idée. Le coup d’œil en vaut la peine et une horde de Kakatoès volent au-dessus de nous.

8 pause (1)

8 pause (4)

8 pause (2)

Le soir, nous arrivons à Lennox Head, proche de Bayron Bay où nous retrouverons Enrique et Lucia. Mais avant cela, il y a l’anniversaire de Jimmy. C’est vendredi, 29 avril, que Jimmy fête ses 11 ans, déjà ! Nous commençons la journée par les traditionnelles Pancakes !

9 pancackes

Tout de suite après, Jimmy demande à faire du kayak sur le lac. Il faut dire que monsieur avait déjà tout monté avant le petit déj car il l’attendait depuis longtemps… c’est donc avec joie que nous nous rendons sur l’eau et que nous pagayons jusque de l’autre côté du plan d’eau.

10 kayak (1)

10 kayak (2)

Jimmy, lui, passera presque toute la journée sur l’embarcation. Pendant ce temps, Claire et moi préparons les décorations et le repas de midi. Le roi du jour a demandé un steak avec un œuf au plat par-dessus, des frites et une salade de carottes.

11 anniversaire (1)

Aussitôt le repas terminé, c’est sur le kayak qu’il veut retourner ! Et Claire, elle, fait le gâteau au citron que Jimmy a souhaité. C’est vers 16h qu’arrive le temps de le manger, et d’ouvrir les cadeaux. Il faut dire que Jimmy est gâté cette année. Le kayak, c’était un cadeau d’Enrique et Lucia. En plus de cela, il a encore reçu une planche de surf de notre part. Et de ses sœurs, il a reçu de superbes dessins venant d’Amélie puis une balle de foot. Quelle chance il a d’être entouré de ses sœurs si attentionnées envers lui.

11 anniversaire (2)

12 Gateau (1)

12 Gateau (2)

12 Gateau (3)

Nous finirons la journée par….. un peu de kayak, pour changer, puis un souper pizza avec des crêpes en dessert. Wouaaouh, Jimmy a eu droit à sa journée rêvée.

Nous repartons samedi de Lennox Head pour nous rendre à Bayron Bay. Encore un endroit où nous nous étions arrêtés il y a 14ans. Nous retrouvons tout d’abord Enrique et Lucia sur la plage d’Arakwal. Celle-ci à l’avantage d’être loin du tourisme massif présent à Bayron. Nous y ferons un peu de surf, un peu de foot, puis beaucoup de palabre avec nos amis argentins.

13 arakwal beach (1)

Nous visitons Bayron Bay ensuite, juste avant de repartir. Et comme nous avions expliqué à Enrique nos souvenirs ici, lorsqu’il a vu le YHA (auberge de jeunesse) il nous a tout de suite interpelé en nous demandant si c’était bien là que nous avions dormi en 2002. Et oui, jackpot ! C’est bien celui-ci et autant Claire que moi y avons des souvenirs assez clairs, puis en entrant dans l’auberge certaines image reviennent à l’esprit. Mais cette fois-ci, c’est avec nos enfants que nous y entrons, une belle évolution.

14 YHA Bayron Bay (1)

14 YHA Bayron Bay (2)

Encore un petit tour dans Bayron, de ses plages, et voici venu le temps de dire au revoir à Enrique et Lucia. Bien que nous ayons pris l’habitude des séparations avec ce voyage, c’est tout de même avec un pincement au ventre que nous les quittons. Mais heureusement, nous savons que nous nous reverrons un jour, car eux veulent venir visiter l’Europe et ils savent que les portes leurs seront ouvertes.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s