De la beauté, des touristes au Nothern Territory ! Du 25 au 29 mai 2016

La nuit que nous venons de passer au camping de Elsey NP a été succulente. Calme, avec quelques cris d’ânes sauvages et peu d’insectes, elle a été reposante comme on peut l’espérer. Nous commençons notre journée baignade dans la Mataranka thermal pool. Le lieu est rempli de touristes, des cars entier débarquant pour faire d’une pierre deux coups entre le therme et le Homestead de « Never Never ». Mais l’expérience reste idyllique, au milieu des palmiers, une eau limpide et à une température d’environ 34°. Nous apprécions cet instant humide.

1 mataranka (3)

Mais la prochaine étape va nous éblouir encore plus. Les Bitter Springs sont authentique, sans bassins créés par l’homme, et faite de couleurs encore plus incroyable. En plus, il ne s’y trouve presque que des Grey Nomads, les voyageurs australien à la retraite, donc l’endroit est calme et les gens respectueux.

 2 bitter springs (5)

2 bitter springs (2)

2 bitter springs (1)

2 bitter springs (7)

Puis, en partant sur Katherine, nous nous arrêtons à Cutta Cutta Caves. Mais là commence les dérives du tourisme. 67$ pour une visite de grotte de 250m de profondeur…. Nous passons notre chemin et longeons quelques-uns de ces feux provoqué par les employés du gouvernement, soit disant pour régénérer le sol…

3 feux (1)

3 feux (2)

Nous nous retrouvons alors à Katherine pour quelques courses. Nous y rencontrons Alexis, Elise et Calista. Nous passons une première soirée ensemble entre francophone. Ils ont débuté leur voyage d’une année en janvier, nous avons donc le voyage longue durée en commun. Nous voyons, d’ailleurs ce soir, notre premier bébé wallaby dans la poche de sa mère, trop mignon !

4 wallaby (1)

Jeudi matin nous partons faire une marche de 9km dans les Katherine Gorges. Le parc naturel appelé Nitmiluk également, nom aborigène, est une surface de préservation géré en collaboration entre le gouvernement australien et aborigène. Pierres rouges, climat semi-aride, rivière imposante entouré de sècheresse. Le cours d’eau est actuellement encore infesté de crocodiles d’eau salé (très dangereux et agressifs) et rendent la nage impossible. Peu importe, nous marchons bien au-dessus de ceux-ci, sur le haut de la gorge, et le coup d’œil est somptueux.

5 Nitmiluk (1)

5 Nitmiluk (11)

5 Nitmiluk (10)

5 Nitmiluk (7)

5 Nitmiluk (6)

5 Nitmiluk (4)

5 Nitmiluk (3)

Mais ici dans cette partie du pays il fait chaud, très chaud. Alors 3h de marche à 35° ça use, ça déshydrate et dès notre retour au camping nous sautons dans la belle piscine.

Vendredi, nous partons pour une autre partie de ce parc national de Nitmiluk, les Edith Falls. Souvent décrite par les locaux comme superbe, nous nous attendions à voir une belle grande chute d’eau. Et bien non, la chute en elle-même est super petite mais c’est l’environnement dans lequel elle se trouve qui est absolument magnifique ! Le lagon à son pied est de forme circulaire dont plus de la moitié des rives sont surplombées par des pans de roches rouge, donnant à l’endroit tout son charme. Nous avons aussi le plaisir de partager cette découverte toujours en compagnie d’Elise, Alexis et leur petite Calista.

6a edith falls (1)

6 edith falls (1)

Nous grimpons ensuite le kilomètre de sentier qui mène à l’Upper Pool (bassin supérieur). L’arrivée sur le lieu est vraiment spéciale. Le décor semble droit sorti des plus belles imaginations dont on peut faire preuve lorsque l’on pense à un lieu de baignade de rêve. L’Upper Pool est indéfinissable de beauté.

7 Upper pool edith falls (1)

7a upper pool edith falls (5)

7a upper pool edith falls (4)

7a upper pool edith falls (2) 

La journée se terminera tard aujourd’hui. Nous partageons notre dernière soirée avec nos amis du moment, car eux reprenne la route pour manger du kilomètre exactement comme nous l’avions fait, pour rejoindre la côte Est, à l’envers de notre route. La rencontre de 3 jours aura été très agréable et aura fait du bien à notre famille comme à la leur, nous leur souhaitons une belle route et une excellente suite de tour du monde.

8 ensemble (1)

8 ensemble (3)

8 ensemble (2)

Quant à nous, bien que nous étions censés ne rester qu’une nuit ici, nous décidons de prolonger d’une journée et ainsi jouir encore un peu de ce cadre de baignade idyllique, bien que remplis de crocodiles. Mais pas d’inquiétude, déjà à la lecture de ce poste vous devriez imaginer que nous sommes encore vivants, et surtout les crocos présents dans le lagon sont des « Fresh Water Crocodile », totalement inoffensifs pour l’homme tant qu’on ne les titille pas, à la différence des « Salt Water Crocodile » vivant dans les estuaires et remontant les rivières jusqu’à 300km. Ces derniers sont présents à environ 11km de l’endroit où l’on se baigne mais ne remontent guère ici. D’ailleurs la surveillance est stricte par les rangers du parc. Partout dans le Nothern Territory, dans la région des estuaires, la baignade est strictement sous contrôle et sujette à interdiction lorsque la présence d’un specimen est suspectée.

C’est une de ces journées « Chill out » que nous passons et continuons à déguster chacun des instants que nous avons dans ce voyage. 

Donc pour le moment, nous continuons à croquer ce voyage et demain c’est au parc national de Kakadu que nous devrions nous rendre, un lieu que nous avons planifié depuis longtemps dans notre itinéraire australien…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s