A Bali, on fait le point sur notre voyage. Du 5 au 11 juin 2016

En Australie, la question du visa est un morceau non négligeable dès que l’on souhaite y faire plus de 3 mois. Nous avions le choix entre payer un visa touristique de 6 mois d’une valeur de 150AUD ou partir quelques jours à Bali et payer 130AUD par billet d’avion. Il y a quelques mois, nous avions choisi la deuxième option.

Nous voici donc à Bali après deux heures quinze de vol, puis à l’hôtel après deux heures de route. Nous arrivons de nuit et découvrons le paysage le lendemain matin, une bien belle surprise !

1 vue hotel

Ce séjour à Bali tombe assez bien. Après tous ces kilomètres parcourus en Australie ces deux derniers mois, s’arrêter quelques jours et ne rien faire du tout est profitable. Cela peut sonner bizarre à l’oreille d’une personne qui se rend au travail chaque jour, mais Bali rime pour nous avec vacances. Vacances sans rouler ; vacances sans visiter ; vacances sans se demander où aller ; vacances sans écoles. Oui, ces quelques jours à Bali sont idéalement placés au milieu de notre séjour australien pour souffler un peu. Mais, encore une fois, je pense que cela semble illogique à ceux qui ne voyages pas, lesquels nous disent souvent : « Tu vas quand même pas te plaindre, t’est en vacances toute l’année » ! Mais non, nous sommes bien dans une aventure et non en vacances, ce qui est très différent. Donc, maintenant nous sommes réellement en vacances, et nous profitons de la vie super bon marché en Indonésie pour faire des massages chaque jour.

2 massage

Puis, nous allons également plonger une journée. Mais comme nous l’avions dit, nous sommes venus pour ne rien faire. C’est pour cela que nous n’irons qu’une seule fois plonger, alors qu’au moment de réserver nos vols nous disions que nous irions plonger tous les jours. Nous plongeons sur le U.S.A.T Liberty, une épave de bateau proche du rivage.

Nous profitons de ce « temps libre » également pour mettre en place la suite du voyage. C’est que pour nous rendre en Afrique du Sud, il nous faut quelques documents. En plus, comme il est prévu que je me rende là-bas trois jours avant Claire et les enfants, mon épouse aura besoin d’une autorisation de voyager seule avec les loulous… il nous faudra donc trouver un avocat en Australie. Mais nous ne faisons pas que de préparer l’Afrique du Sud, nous préparons également un retour en Suisse. Plusieurs éléments nous montrent que nous sommes gentiment mûrs pour cela.

La première cause, c’est 24 mois de voyage. Mine de rien, deux ans loin de siens ça compte aussi. La famille et les amis nous manquent. J’ai envie de passer du temps avec ma sœur, Claire avec sa maman, les enfants veulent voir Grand-Maman, Grand-Papa et Grand-Papi. Nous ne sommes pas dans une période de doute, ou de baisse de moral, nous constatons, c’est tout. Nous constatons que nous sommes comme le fruit, prêts à tomber de l’arbre. Il y a 6 mois encore, lors de notre court passage en Suisse, nous n’étions absolument pas mûrs pour rentrer en Suisse. Là, le fruit rougi, le sucre apparait dans sa chair. Alors nous sommes prêts à le ramasser, car il serait dommage qu’il pourrisse, que nous finissions notre voyage fatigués de l’avoir vécu. Donc, la troisième cause de ce questionnement, c’est purement les motivations qui sont encore présentes dans ce voyage. Et celles-ci sont là, devant nous, à quelques kilomètres ! Tout d’abord, nous avons de la famille qui vient nous rejoindre en Australie. Ma Belle-Maman et mon beau-frère nous rejoindront à Broome dans 3 semaines, et cela nous nous en réjouissons beaucoup. Ensuite, à peine plus en avant, il y a le continent africain.

Tout d’abord avec l’Afrique du Sud, puis les pays alentours, nous nous réjouissons de voir les animaux sauvages des grands parcs, le désert du Namibe et vivre la chaleur africaine. Nous sommes trop proche de cela pour ne serait-ce que penser rentrer aujourd’hui, il y aurait un gout d’inachevé. Les enfants sont super excités à l’idée de partir voir des animaux tels que des lions, des girafes ou des éléphants, et nous aussi d’ailleurs. En plus, nous y retrouverons notre Rhino qui nous manque tant. Claire y retrouvera sa cuisine où elle aime tant passer du temps à préparer de bons plats pour tous, comme un moment de pur plaisir pour elle. Les enfants retrouveront leurs chambres avec leurs jouets, tout le temps rangés à leur place dédiée à cela. Pour toutes ces raisons, nous nous réjouissons de nous rendre en Afrique.

Donc, la seule question encore en suspens pour le moment est : « comment vivrons-nous ce voyage en Afrique » ? Nous imaginions rentrer en Europe par la route en traversant de nombreux pays, en traversant à nouveau de nombreuses tracasseries douanières et surtout en roulant comme des sauvages…. Et cela nous n’en voulons plus pour le moment. Donc on se demande si nous ne devrions pas nous concentrer sur les pays du Sud de l’Afrique, éventuellement en remontant jusqu’à l’Ouganda, inclure le Mozambique qui n’était pas sur notre itinéraire, puis renvoyer Rhino en bateau en Europe. Mais cela voudrait dire que nous manquons l’Iran, et ce serait un crève-cœur ! Alors, si cela existe, pourquoi n’enverrions nous pas Rhino depuis le Sud de l’Afrique directement en Iran, et nous le retrouverions là-bas sans avoir à traverser ces kilomètres et des pays comme l’Ethiopie qui nécessite que l’on envoi nos passeports en Suisse pour obtenir un visa…

Donc Bali, nous a servi à cela. Nous arrêter un moment, reprendre notre souffle et du recul, puis ainsi réfléchir calmement, sereinement. Nous n’avons pas de réponse, mais nous avons les bonnes questions au moins. Et d’ailleurs, il faut dire que nous aurions pu nous trouver dans pire endroit face à ses interrogations. Car Bali, et spécifiquement Amed où nous sommes restés offre des coups d’œil splendides et une ambiance calme.

4 amed (1)

4 amed (3)

4 amed (2)

Et maintenant, en avant pour un retour plaisant en Australie et l’aventure de la Gibb River Road qui nous attend !

3 réflexions sur “A Bali, on fait le point sur notre voyage. Du 5 au 11 juin 2016

  1. Toujours aussi plaisant de vous suivre. Il nous semble que nous sommes rentrés depuis si longtemps déjà ! Grâce à vous nous poursuivons l’aventure… Je sais qu’on ne peut parler de rétablissement pour toi Michaël mais j’espère que la suite (et fin) du voyage ne te seront pas trop difficile ! Heureusement que tu es bien accompagné !! Nous vous embrassons tous 5 bien fort en attendant le plaisir de votre prochain post. Profitez…
    Hélène & family

    • Coucou la famille

      Et oui, il semble que ce soit un mal qui touche beaucoup de voyageur, le voyage semble bien loin de retour dans son équilibre d’avant voyage…

      On fait de notre mieux pour vous aider à voyager un peu, et on est content d’y arriver un peu.

      Merci pour vos encouragement et gros becs à tous 😉

  2. Bonjour vous 5
    Votre article répond à notre mail
    Bien sûr nous sommes navrés pour tes ennuis de santé et espérons que ce repos à Bali vous permette de retrouver un second souffle.
    Nous continuons à vous suivre !
    Pensons bien à vous et vous embrassons
    Josiane et Dominique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s