La Gibb River Road, une piste mythique des plus reculées d’Australie. Les 20 et 21 juin 2016

Récit 1/3

Nous y voici enfin, depuis le temps qu’on l’attendait. Les réserves faites et après une nuit à 30km de Kununurra, nous partons enfin pour cette aventure de la Gibb River Road. Pour l’expliquer un peu, cette track (piste de terre, cailloux, sable, etc) a servi durant de nombreuse année à desservir les différentes stations (fermes de centaines de millier d’hectares) de la région. Aujourd’hui, si elle dessert toujours les activités jusqu’au Mitchell Plateau, elle est largement plus utilisée par le tourisme australien, car c’est une route vraiment mythique avec traversées de rivières, gorges magnifiques et belles marches. Longue de quelques 670km, si l’on se rend à toutes les gorges et spécificité le long de celle-ci, il est possible d’y faire environ 1200km. Pour nous, ce devrait être à peu près 8 à 900km que nous parcourrons sur la Gibb River Road.

La piste semble ne pas être si mauvaise que cela, enfin pas une track 4×4 mais plutôt une route principale non goudronnée. Elle est empruntée par des road train, train routier de 3 ou 4 remorques allant jusqu’à 53m de long, soulevant une quantité de poussière phénoménale. Et lorsque vous en croisé, il ne faut pas jouer aux malins. Le mieux est de se retirer de la route (parfois pas très large) et aussi loin que possible pour éviter un frontal, voir même simplement une projection de pierre qui briserait violemment le pare-brise. Et il ne faut pas attendre d’eux de s’arrêter, il leur fait pas moins de 1km pour pouvoir immobiliser leur véhicule. Mais nous sommes préparés, nous savons que ce ne sera pas de tout repos que d’évoluer sur cette route et qu’il nous faudra être prudent avec les pierres méchamment tranchante, avec les divers déchets de suspensions éclatées afin de ne pas crever un pneu. Il nous faudra aussi être prêt à rouler des heures avec des vibrations digne des meilleurs masseurs à joue… tout cela dû à de la bien méchante tôle ondulée qui fait office de support de route. Mais il nous faudra surtout nous écouter et changer de conducteurs régulièrement, car la concentration est au maximum lorsque l’on déboule à 80km/h sur ce route secouantes et non goudronnée. Et oui, 80km/h est la vitesse à atteindre afin de ne pas souffrir trop des ondulations, et à cette vitesse en tirant une remorque de 1,3to c’est un peu chaud !

Voilà donc que nous débutons la Gibb lundi matin.

1 Gibb river road

Les 50 premiers kilomètres sont goudronnés et nous font arriver à El Questro. Immense domaine géré par une société de luxe, il donne de multiples possibilités de visite. Et nous commençons par la Emma Gorge. La marche pour y arriver est technique mais la récompense en est à la hauteur. Les loulous passent un bon moment à s’amuser dans l’eau avant que nous ne retournions au véhicule.

2 emma gorge el questro (6)

2 emma gorge el questro (3)

2 emma gorge el questro (2)

2 emma gorge el questro (1)

C’est depuis là que commence le voyage sur la piste. Pour arriver au camping d’El Questro où nous passerons un après-midi chill-out, c’est quelques 16km à parcourir sur une affreuse tôle ondulée, mais offrant deux superbe passage de rivière.

3 Passage rivière el questro (2)

Mardi matin, nous partons tôt pour voir la gorge d’El Questro. Nous vivons, depuis notre retour de Bali, à l’heure de poules. Nous nous réveillons à 5h30 avec le lever du soleil et finissons notre journée à 19h, quand il fait bien nuit déjà. Pour nous rendre sur ce lieu, nous devons emprunter une route bien cahoteuse, et surtout passer une belle et large rivière, dont la profondeur max atteint les quelques 50 à 60cm.

3 Passage rivière el questro (3)

4 passage rivière  (1)

Nous avons la chance de découvrir cette superbe gorge seuls. Nous nous arrêtons à la mini chute et au bassin de baignade, et nous y passons près d’une heure à nous amuser. Si nous ne continuons pas jusqu’au fond de la gorge, c’est que le dos ne me permet pas d’immense marche, surtout lorsque le sol est fait de pierre et qu’il met l’équilibre à mal. Par contre, il va mieux qu’il y a quelques jours et je recommence à conduire fréquemment.

5 el questro gorge (5)

5 el questro gorge (4)

5 el questro gorge (1)

Nous enchainons avec Moonshine creek où nous pensions nous baigner. Mais une chose nous retient… les crocodiles ! Les guides du parc signale la possibilité de se baigner ici, mais nous sommes absolument seul et donc personne d’autre n’est dans l’eau, alors nous avons un peu la trouille de nous baigner et prenons juste quelques photos.

6 moonshine creek el questro (1)

Les visites du site de El Questro se terminent avec la source chaude de Zebedee. L’endroit est bondé à notre arrivée, mais nous y trouvons tout de même un petit bassin juste pour nous et ne nous gênons pas d’y passer un peu de temps, et qu’est-ce que ça fait du bien.

7 zebedee (1)

7 zebedee (2)

Dès lors, c’est la vraie Gibb River Road qui nous attend. Nous attelons Héra à Arion et partons pour avaler quelques kilomètres supplémentaires, bien obligé pour faire un tour du monde ! Et c’est environ 150km de piste que nous faisons en cet après-midi, passant notamment la Penthcote River, d’une largeur d’environ 70m pour une profondeur max de 40cm. Celle-ci est habitée pas des crocodiles d’estuaire que nous ne verrons pas, sans nous déplaire.

8 penthcote river (2)

8 penthcote river (3)

La route de cette Gibb River Road est dans un état correct. Il y a certes quelques passages avec de méchantes pierres tranchantes, des parts de route salement vibrante à cause de la tôle ondulée, mais nous pouvons avancer à 50km/h de moyenne avec les arrêts photo. Nous passons quelques jolis points de vue, dont un sur les falaises majestueuses de cette région du Kimberley.

9 falaise gibb river road (1)

9 falaise gibb river road (5)

9 falaise gibb river road (4)

9 falaise gibb river road (3)

9 falaise gibb river road (2)

Puis, vers 16h, nous nous arrêtons lorsque nous voyons qu’il y a un camping dans la station Ellenbrae. C’est que demain, notre puce fêtera ses 7ans, alors elle avait envie d’avoir un peu de confort et nous l’a très bien exprimé. Jimmy nous y prépare un feu sur lequel Claire fera cuire le gateau d’anniversaire pendant qu’Amélie, elle, lèche les fonds de plats…

10 ellenbrae station (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s