Entre les poissons de Ningaloo reef et les kangourous de Cape Range. Du 12 au 15 juillet 2016

De Karijini à Exmouth, c’est à nouveau une distance honorable qui nous attend. Ce n’est pas moins de 740km à parcourir.

1 route (1)

1 route (4)

1 route (3)

1 route (2)

Nous le ferons en deux fois puisque nous partons à 15h du parc. Le bivouac du jour, c’est à 240km du point de départ que nous le faisons. C’est aussi à cet endroit que Jannis, le frère de Claire, aura cette pensée qui lui traversera l’esprit lorsque l’on hésitera entre un bivouac dans un rest area (souvent pas très propre) et un camping : « Si on va au camping, il y a peut-être de l’électricité. S’il y a de l’électricité, je pourrai charger mon ordinateur. Merde mon ordinateur » ! Et oui, Jannis vient de réaliser qu’il a oublié son ordinateur qu’il avait mis à charger à la réception du camping de Karijini. Une grosse sueur froide lui traverse le dos ! Nous refusons catégoriquement de faire un aller-retour de 500km pour retourner le chercher. Nous profitons alors de la petite couverture de réseau téléphonique pour organiser l’envoi de l’ordi chez mon oncle à Perth. Et oui, le pauvre Jannis ne pourra pas geeker pendant ses vacances !

Bref, nous arrivons mardi à Yardie Homstead, encore un camping que nous avons réservé. Nous commençons à être franchement gonflé de ces campings et attendons avec impatience de retrouver notre Rhino pour réaliser à nouveau des bivouacs sauvages, car en plus d’être obligés de dormir dans des endroits définis (quasi obligatoire en Australie), comme nous sommes avec la maman et le frère de Claire, nous nous sommes vus obligés de réserver tous les campings à l’avance puisque nous sommes en pleine vacances scolaires australiennes et que tout est blindé de partout, ce qui fait que nous nous retrouvons, en plus de devoir payer et de devoir nous rendre dans un endroit définit bien à l’avance, à devoir nous parquer dans les derniers sites disponibles au fond du camping, puisque nous avons réservé au dernier moment. Bon, nous le savions et devons faire avec, tout en profitant des endroits tout de même magnifiques que nous avons la chance de visiter.

Ici, proche d’Exmouth, nous venons voir le Parc National de Cape Range, pour la partie terrestre, et le Parc National de Ningaloo Reef pour la partie aquatique. Ces deux parcs côte-à-côte sont géniaux pour leur complémentarité. La partie marine donne de superbes possibilités de snorkeling, de belles plages et des eaux turquoises, alors que sur la partie terrestre il est possible de faire quelques petites marches et surtout d’observer une faune typique d’Australie comme les Emeus, les kakatoès, les wallabies de rocher ou les kangourous.

La première journée débute plutôt bien avec la présence de dizaines de kakatoès roses présents en nombre comme les pigeons de chez nous, picorant des graines mises par nos voisins de camping.

2 kakatoès roses (1)

2 kakatoès roses (2)

Peu après, en faisant la vaisselle à l’évier commun, ce sont deux Emeus que l’on voit passer dans le champ juste à côté.

3 emeus

La journée continue tout aussi bien, avec de nouvelles rencontres incroyable comme les Wallabies de rocher que nous voyons durant un tour en bateau sur Yardie Creek.

4 yardie creek (1)

4 yardie creek (3)

4 yardie creek (2)

Nous réalisons plusieurs arrêts durant nos déplacements pour voir quelques paysages tels que celui de Sandy Creek, avec son sable blanc et son eau turquoise ! C’est ici que nous croisons d’ailleurs un porc-épic.

5 sandy creek (1)

5 sandy creek (2)

5 sandy creek (3)

5 sandy creek (5)

Nous essayons aussi un peu de snorkeling, mais malheureusement, à même titre que pour Karijini, ici le climat est totalement dérèglé. Nous avons à peine 21°, au lieu des 27-28° habituels en cette saison. Il y a du vent assez fort et tout cela rend le snorkeling plutôt froid. Mais pourtant, en une petite trentaine de minutes dans l’eau, nous verrons beaucoup de poissons, une raie pastenague à points bleus, une pieuvre et une copine un peu moins réjouissante, une méduse.

6 oyster stacks ningaloo reef (5)

6 oyster stacks ningaloo reef (4)

6 oyster stacks ningaloo reef (2)

C’est vers 16h30 que nous quittons le lieu de snorkeling pour retourner au camping. C’est aussi à cette heure-ci que les kangourous Euro sortent de leur cachette pour reprendre de l’activité. C’est un vrai festival avec des spécimens de partout, des petits comme des grands.

7 kangourous (1)

7 kangourous (4)

7 kangourous (3)

Malheureusement, le revers de la médaille avec autant de kangourous partout et une route permettant de rouler à 80km/h au travers d’une réserve censée les protéger, c’est que nous aurons compté pas moins de 106 corps, du simple tas d’os à l’animal tout fraichement shooté, sur les 43km parcourus.

Jeudi, nous répéterons un peu les activités, avec surtout une bonne partie de la journée passée dans la superbe Turquoise Bay. Quelle image de carte postale qu’est ce lieu, absolument magnifique. Bien entendu le site est pas mal occupé par les australiens en vacances et cela pèse un peu sur notre ressenti, nous qui aimons l’isolement de la foule. Mais finalement, la plage est grande et les australiens ne sont pas que des rustres bruyants, ils savent aussi se montrer discrets. Nous passerons une superbe journée avant de repartir demain pour encore plus de plages.

8 Turquoise bay (1)

8 Turquoise bay (6)

8 Turquoise bay (5)

8 Turquoise bay (4)

8 Turquoise bay (3)

8 Turquoise bay (2)

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s