De Lyon à Bergerac, des paysages magnifiques. Du 6 au 9 juin 2017

Nous quittons la région de Lyon mardi matin, après avoir prolongé le week-end de rassemblement d’une nuit supplémentaire avec d’autres voyageurs qui n’avaient pas vraiment envie de rentrer chez eux tout de suite. Nous commençons notre route en direction de Bergerac par l’Auvergne en passant par Roanne, puis Clermont-Ferrand. Entre ces deux villes, nous roulons dans les gorges de la Loir avec quelques jolis coups d’œil et un splendide château, celui de La Roche. La route commence plutôt bien.

Mercredi, nous atteignons Clermont-Ferrand qu’on nous avait conseillé en visite. Il est vrai que la ville est belle, son centre su moins. Nous nous rendons à l’office du tourisme pour savoir quoi y faire. Un tour nous est recommandé, nous décidons d’essayer, au moins, de le suivre un peu. Nous arrivons tout de même à suivre le tour guidé sur sept des vingt-trois points, nous sommes fiers de nous… trêve de plaisanterie, nous sommes bien trop libre dans nos têtes pour réussir une performance pareil, vingt-trois panneau à lire dans un ordre donné…

Comme nous avons une vitesse moyenne vraiment peu élevée, nous ne ferons que cette vitesse aujourd’hui mais nous nous rendons déjà juste à côté pour notre activité de demain, Le Puy de Dôme. Nous avons voulu passer par l’Auvergne pour cela ; les volcans, la verdure et marcher un peu. Nous trouvons la possibilité de bivouaquer au pied du Puy et juste au départ de la marche. Nous partons donc assez tôt jeudi matin sur le sentier nous menant au sommet. Seuls deux kilomètres et demi nous séparent de l’objectif, mais avec un gros dénivelé de 380m. C’est une moyenne supérieure à 10%, tout de même honorable pour des jambes qui n’ont plus travaillé depuis des mois, passant le plus clair de leur temps en attente lors des safaris africains. Mais nous respectons tout de même le temps indiqués sur les panneaux du sentier pédestre, 46 minutes.

Si la montée, déjà, offre de splendides points de vue, l’arrivée au sommet est encore d’un autre standing. Le plateau du Puy de Dôme est déjà magnifique lui-même, hormis son horrible antenne, mais la vue 360° que l’on peut admirer en suivant le sentier de l’ancienne crête du cratère volcanique est juste hallucinante. L’Auvergne est une région vraiment belle, vallonnée, avec plus de 80 anciens volcans. Et comme nous pensons le mériter, nous profitons de cette vue avec une crêpe à la crème de marron !

En partant du Puy de Dôme, nous enchainons avec la découverte de quelques villages typique de la région d’Auvergne. Nous passons par St-Nectaire avec son église et surtout son fromage reconnu et reconnaissables. Un autre arrêt se fait sur Murol et son château, que les enfants et Claire vont visiter pendant que je vais travailler sur le blog. Pour finir, sur la route pour le lac Pavin nous faisons encore un petit arrêt à Besse, une nouvelle ville médiévale splendide.

Nous avons la chance, pour le soir, de trouver un bivouac comme on les aime plus que tout. Nous sommes dans la nature, proche d’un lac magnifique et il y a un rond de feu avec du bois sec à proximité. Il n’en faudra pas plus pour que l’on passe la soirée autour du feu et que l’on grille un peu de viande. Le Lac Pavin est vraiment beau et nous aurions bien voulu en faire le tour à pied, mais vendredi il nous reste encore pas mal de route pour rejoindre Bergerac et nos amis les Castagna. Alors on fera juste un petit stop sur la plateforme et repartirons presque aussitôt.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s