Reculer pour mieux sauter ! Du 02 au 09.01.2015

Ce vendredi, nous redoutions la coupure familiale. Nous avions déjà dit au revoir à ma sœur (et sa famille) et ce 2 janvier, c’était au tour de la famille à Claire. En plus, comme nous le présentions à la fin du dernier article, nous avons eu quelques surprises sur le type de voyage que nous faisons au Mexique. Sûrement trop rapide, sûrement pas assez profité de l’instant présent lors de nos découvertes, nous nous interrogions, durant ces jours avec la famille, sur la façon dont allait se continuer l’aventure.

Un des premiers éléments de réponse est venu lors des vacances de notre famille ici. Avec leur présence (et à cause de), notre couple était repartis dans un de ces travers qui nous a motivé à partir de Suisse. Nous souhaitions que tout soit génial pour eux et nous nous sommes mis une pression inutile. Justement, une pression qui était la constamment en Suisse et qui amenait de petites dispute aussi inutiles que futiles ! Donc, déjà pour continuer l’apprentissage d’une vie différente et pour ancrer de bonnes habitudes que nous avions pris durant ces 6 premiers mois, nous nous devons de continuer.

Une seconde réponse nous est parvenue une heure après avoir quitté l’aéroport. Nous avons fait quelques courses en supermarché, puis nous sommes repartis sur les routes… quelle liberté ! Nous avons eu un sentiment, tant Claire que moi, d’être à notre place. Et cette fois-ci, là où nous voulons et quand nous le voulons. Nous n’avons plus aucune date limite, aucun événement butoir, et cela change pleinement le type de voyage. Nous sommes heureux d’avoir convenu de passer les fêtes en famille, et cela déjà avant notre départ. Toutefois, la prochaine expérience de retrouvailles s’organisera au dernier moment et nous accueillerons les gens là où nous sommes et non où ils atterrissent. Mais comme on dit, on est toujours plus intelligent après, donc nous n’avons aucun regret d’avoir fait ainsi et sommes heureux d’avoir vu tout ce monde. Ce fut une manière de reculer pour mieux sauter dans la suite de notre aventure.

Nous avions décidé de rejoindre la riviera Maya pour continuer le périple. Sur la route, nous avons fait halte à Chemax. Pourquoi ici ? Simplement parce que le voyage l’a décidé, car l’heure du coucher de soleil approchant, c’était un lieu logique pour s’y arrêter. Nous sommes allés stationner à côté du terrain de baseball (beisbol en espagnol) et avons trouvé de nombreuses personnes jouant dans l’enceinte du stade. Nous y sommes allés et avons joué au foot et à la pétanque. Les locaux nous observaient de façon intriguée sans pour autant oser nous interpeler… La prochaine fois ?

Samedi, nous avons repris la route en direction de Cancun. Mais tous d’abord, roulons économique car la jauge d’essence est basse, et la prochaine gasolinera avec diesel lointaine ! Nous arriverons à bon port et remettrons  88.3lt de carburant pour un réservoir de 90lt !!! Donc, sinon, pourquoi Cancun ? Nous avons voulu nous y rendre juste pour voir ce que c’est et pourquoi pas nous laisser surprendre et y rester un moment si nous trouvions cette endroit sympas… et bien absolument pas ; Nous sommes venu, nous avons vu, nous restons sur le c.. ! Le comble du mauvais goût architectural accompagné de la destruction de la beauté naturelle du lieu… Bref, ce n’est pas notre style et je prie d’excuser les personnes aimant ce lieu et que j’aurais pu heurter.

1 Cancun

Tout cela pour arriver à Puerto Morelos. Village également touristique, mais à taille humaine c’est un endroit qui permet encore de se garer avec un camping-car assez proche de la plage. Nous y avons passé une nuit, jouer à la plage et nager dans la mer. Malheureusement, il faut dire que décembre et janvier ne sont pas des mois carte postale ! Vent, nuages et pluies sont très fréquent et rendent la mer assez trouble et la baignade peu agréable par la présence de nombreuses algues.

2 Puerto Morelos

Et dimanche, ce fut une journée comme celles que l’on espère. En arrivant à Cancun, Claire a eu une fringale et se sentait moyennement bien. Nous avons simplement arrêté Rhino le long de la route et sortis la table à l’arrière et mangé le long de la rue… peu glamour, en effet, mais la faim justifie les moyens. Du coup, une voiture s’arrête et nous accoste en suisse-allemand, une famille d’expatriés habitant à Playa. Après une courte discussion, ils nous invitent à parquer Rhino sur le parking de leur résidence. Ils habitent, pour le moment encore, dans un de ces complexes hôteliers avec de nombreux appartements, des piscines, un golf, une immense salle de fitness et un beach club. De l’entrée du site à leur appartement, il y a environ 3 kilomètres !

Bref, ils avaient quelques trucs à faire dans l’après-midi et nous ont donné rendez-vous pour le soir. Pendant ce temps, nous avons été prendre la température de la ville, voir comment cela est. Si elle semble géniale pour les touristes en hôtel, elle n’aurait été qu’une nuit pour nous voyageant en camping-car si nous n’avions pas rencontré ces gens. Elle n’offre guère de lieu propice au camping tout en étant à proximité du centre touristique et des plages. Toutefois, en restant parqué là où cela est interdit mais  avec toujours une personne dedans pour déplacer le véhicule s’il le fallait, nous avons fait de nombreuses rencontre en l’espace de 2h. Des 4 coins du monde, les gens s’arrêtent et nous interrogeaient. Du argentins, brésiliens, allemand, et suisses, entre-autre Angelo et Camille venant de la région bulloise avec qui nous avons trinqué et passé un peu plus de temps. Il y avait aussi de nombreux français, mais ceux-ci se contentait de dire : « t’as vu, c’est écrit en français sur leur véhicule. C’est sûrement des québécois ! »… Ce qui nous aura bien fait rire !

Depuis là, nous avons passé toute notre semaine à Playa del Carmen, hébergés par une famille suisse qui nous a offert le droit d’utiliser les parking et le complexe hôtelier où ils résident. Il y a Richi, le mari, Jasmine, l’épouse, et leurs deux filles Taisha et Samantha. Ils sont venus ici pour essayer un nouveau départ qui semble réussir gentiment. En fait, ils vivent de la location d’une superbe villa à Playa. Avec 6 pièces, piscines et jacuzzi, cette maison peut accueillir jusqu’à 14 personnes. Elle est juste somptueuse et parfaitement placée dans un centre résidentiel nommé playacar. Si cela vous intéresse, jetez un œil ici sur villaplayacar.

Durant cette semaine, nous avons notamment fait :

Boire des cafés chez Paul et son Coffee Stop.

3 Coffee Stop (1280x426)

Nous balader dans Playa.

4 pLAYA (1280x850)

4 pLAYA (5) (1280x625)

Plongé (pour les parents) avec les requins bulldogs.

???????????????????????

???????????????????????

5 Bullsharks (4)

???????????????????????

5 Bullsharks (3)

Soraya et Jimmy, eux, ont passé leur brevet OpenWater Junior.

???????????????????????

Nous avons aussi fait du chill-out sur la plage et aux abords de la piscine du complexe hôtelier.

7 chill-out (2) (1280x588)

Nous avons pris le temps de nous rendre à Puerto Aventuras, et ainsi voir les dauphins. Nous avons été très partagés entre le fait de voir ces animaux enfermés dans des espaces non suffisants pour eux et le bonheur d’avoir eu ce dauphin venu jouer avec nous durant une quinzaine de minutes, où nous avions vraiment l’impression qu’il y avait un échange.

8 Dauphins (1280x850)

8 Dauphins (6) (1280x850)

8 Dauphins (5) (1280x850)

8 Dauphins (7) (850x1280)

Et pour finir, nous avons partagé chaque soir un repas avec nos hôtes et ainsi nous avons mangé une fondue au fromage (mais quel bonheur), et des crêpes à la façon Petzi…

9 repas (1)

9 repas (3) (1280x850)

9 repas (2) (1280x850)

Un soir, en revenant dans Rhino, j’ai remarqué qu’il manquait une vitre de la fenêtre de la capucine ! Après un gros coup de stress et quelques recherches dans les alentours du notre maison, c’est finalement un garde du parking qui l’avait récupérée après qu’elle soit tombée à cause du vent !

10 fenetre (1280x850)

Voici une neuvième semaine des plus réjouissantes et nous donnant un élan nouveau pour repartir prochainement dans de nouveaux lieux….

Les fêtes en famille. Du 20.12.2014 au 02.01.2015

Samedi 20, au matin, nous avons quitté Cacao (village à côté de la cenote X-Batun) pour nous rendre à l’aéroport de Mérida, pour y accueillir notre famille. Pour ces fêtes, nous devions recevoir ma sœur, Vanessa, son mari, Alain, et mon neveu, Ylan. Aussi, nous allions retrouver ma belle-maman, Carmita, et le frère de Claire, Jannis.

Nous étions franchement nerveux et excités comme des puces dans l’attente de leur arrivée. Parqués devant l’entrée, nous sommes arrivés juste à temps pour l’atterrissage. Lorsque nous les avons vu à travers les portes vitrées, les enfants ne pouvaient plus se retenir de bouger dans tous les sens ! Que se fût long, le temps qu’ils récupèrent leurs valises pour nous rejoindre. Mais une fois vers nous, ce fût une émotion peu contrôlable. La joie de se retrouver était intense et perceptible à l’œil nu !

Nous avions une première nuit à passer à Mérida avant de nous déplacer sur Valladolid. Nous avons passé une soirée simple dans une ville compliquée et pas très accueillante. Le départ pour la prochaine destination fût donc le bienvenu le lendemain matin. Mais en attendant, ils ont vidés leurs valises des éléments qu’ils avaient pris pour nous. Outre le matériel type filtre charbon actif pour le SOG, ils sont venu avec tout un stock de produits suisses : Gruyère, Tommes, Fromage de montagne, Cervelas de chez nous, 2 Fondues au fromages longues conservation, du chocolat en plaque, en boule de Noël, en poudre, de l’ovomaltine, et nos placards en étaient pleins ainsi que le frigo, car le chocolat ça fond à 35° ! Encore merci à eux pour ces beaux cadeaux…

Donc, le dimanche matin, partis de Mérida pour Valladolid, nous avons fait un arrêt à Chitzen Itza. Le site est très beau, présente de nombreuses choses à visiter, mais le faire un dimanche, premier jour des vacances de Noël, autant partir à Disneyland ! De plus, les guides ici savent qu’il y a plein d’autres touristes et ne discutent pas les prix, ni leur antipathie non-plus ! Malgré cela, le site étant très beaux, nous avons apprécié les explications du guide et réalisé notre premier site Maya avec la famille qui eux ont apprécié cette découverte. Et c’est à la sortie du site que nous avons réalisé la chance que nous avons eu d’arriver à 9h30, car à 12h la queue aux caisses était énorme !

1 Chitzen (1) (1280x850)

1 chi (1280x850)

1 Chitzen (1280x850)

1 chitzen itza (1280x632)

L’arrivée à Valladolid était très agréable. La ville est accueillante et les gens également. L’hôtel où séjournait la famille est très joli, rempli de verdure et non loin du parc du couvent, dont j’en ai oublié le nom ! Aussi, au bord de ce parc, se trouve un charmant restaurant très tourné produit naturels, le Yerbabuena. Nous y avons très bien mangé.

Lundi, nous sommes partis à la visite de la ville, de son centre, à pied. Les distances sont abordables et le rue praticables. Mais comme partout au Mexique, attention au mélange piéton-voiture par toujours bien délimité !

2 Valladolid (1) (1280x850)

2 Valladolid (4) (850x1280)

2 Valladolid (7) (1280x850)

2 Valladolid (1280x850)

Puis, l’après-midi, nous avons fait la première Cenote en famille, celle d’Oxman. Dans une ancienne Hacienda, la Cenote est en forme de puit. La hauteur du puit, de la surface à l’eau fait environ 20m. La profondeur de l’eau, elle, est de 65m. Le diamètre est d’une 50aine de mètre. Il est possible d’escalader sur les bords, de sauter, de s’élancer accroché à une corde pour se laisser tomber dans l’eau. Des jeux forts sympathiques !

3 Cenote (1280x850)

3 Cenote (5) (1280x850)

3 Cenote (4) (1280x850)

Le mardi, nous avons fait une journée tranquille, où nous avons tout de même essayé d’aller à la Cenote de Suytun. Beaucoup trop cher, nous nous sommes rabattus sur celle de la ville, la Zaci. Elle n’en vaut pas vraiment le coup….

4 Zaci (1280x850)

Le soir, nous avons gouté aux joies des places de jeux mexicaines, celle où les normes de sécurité à l’Européenne ne veulent rien dire, le type de construction que l’on trouvait au début des années 80 chez nous. Soraya, sans rentrer dans les détails, en aura gouté le plus en se faisant très mal au tendon d’Achille. Le cri et les pleurs furent impressionnant, mais plus de peur que de mal !

Mercredi, c’était la journée de découverte d’Ek-Balam. Un site beaucoup plus petit que Chitzen Itza, mais tellement charmant ! Ils y ont découvert, en 2010, toute une série de murs sculptés absolument somptueux, sur la pyramide de 33m de haut. Même Alain, mon beau-frère, y est monté malgré la réticence de ses genoux, et il ne l’a pas regretté.

5 Ek-Balam 2 (1280x859)

5 Ek-Balam (2) (850x1280)

5 Ek-Balam (1280x426)

A la suite de cette visite, nous voulions enchainer avec le Cenote du site. Chère et à 2km à pied, les pousse-pousse demandent 100Pesos par aller-retour pour 2 personnes. Nous décidons de retourner à Oxman. Mais pourtant, en sortant de la route du site, une bâche avec une photo d’une Cenote nommée Sac-Aua (ou Sak-Awa) annonce sa présence à 10 minutes de là. Après plus de 20 minutes, nous arrivons sur place et, après avoir discuté le prix bien entendu, nous nous sommes rendus dans un petit paradis. Et la théorie qui dit qu’il faut se perdre pour voir les plus belles choses prend tout son sens, jugez en vous-même par les photos !

???????????????????????

DCIM100GOPROGOPR0833.

6 Sac-Aua (1) (1280x850)

6 Sac-Aua (3) (850x1280)

6 Sac-Aua (4) (850x1280)

6 Sac-Aua (4) (1280x850)

Ensuite, repos pour tous, car le soir il y avait réveillon de Noël ! Les enfants ont pu ouvrir leurs cadeaux, fort nombreux pour de si petites valises : Livres en pagailles, cahiers de dessin, et autres. Ils ont été gâtés par tous, y compris la famille restée en Suisse qui aura transmis les cadeaux à ma sœur !

7 Cadeau (1) (1280x850)

7 Cadeau (1280x431)

Et après, nous avons mangé dans un restaurant d’hôtel ayant un menu de Noël. Si la cuisine de type franco-mexicaine n’était pas des plus réussie (mais bonne quand même), les Mariachis ont mis l’ambiance avec leur musique traditionnelle.

8 Souper noel (1) (1280x850)

8 Souper noel (2) (850x1280)

8 Souper noel (2) (1280x963)

8 Souper noel (3) (1280x850)

Le 25, nous sommes partis en direction de Tulum. Mais avant cela, les enfants ont tapé la Pignata, tradition au Mexique pour les fêtes d’anniversaire, Noël ou nouvel-an. C’est une boule cartonnée remplie de bonbons, que les enfants et les adultes tapent jusqu’à la rompre pour en prendre les friandises.

9 Pignata (1280x645)

9 Pignata (2) (1280x850)

L’étape suivante fût, donc, Tulum. Ici, la famille aura pu vivre un tout petit bout de notre nouvelle vie en passant la journée de vendredi au camping-car. Nous avions rejoint, la veille, les Joly-Camper qui s’étaient installés sur une plage en bord de mer pour bivouaquer. Nous avons été nous baigné, avons cuisiné dans Rhino, sorti table et chaises pour manger et avons fait une grande tablée. Nous avons, en plus des Joly-Camper, la présence de Marco, dont je vous parlerez plus tard.

A Tulum, nous avons fait quelques activités telles que plages, visites de site Maya et une plongée en Cenote.

Les plages de Tulum et Akumal sont belles, sans être extraordinaire non plus. Et apparemment, décembre et janvier ne sont pas idéals pour la baignade car la mer reste agitée et la visibilité n’est pas géniale. Aussi, il y a pas mal de vent et de nuages.

10 Plage (2) (1280x850)

10 Plage (1) (1280x850)

Le site Maya de Tulum, très petit, reste un de mes sites préférés de par sa situation. En bord de mer, les couleurs éclatent et l’arrière-plan est idyllique pour des ruines.

11 Tulum ruines (7) (1280x850)

11 Tulum ruines (6) (1280x850)

11 Tulum ruines (5) (1280x850)

11 Tulum ruines (4) (850x1280)

11 Tulum ruines (3) (1280x850)

11 Tulum ruines (2) (1280x850)

11 Tulum ruines (1) (1280x850)

Visite de Coba, dont la pyramide culmine à plus de 40m et au-dessus d’une jungle dense.

12 Coba (1280x645)

Plongée Cenote, que nous avons réalisé avec Jannis, Vanessa et Jimmy.

???????????????????????

???????????????????????

???????????????????????

???????????????????????

???????????????????????

???????????????????????

Lundi 29, il était venu le temps de nous rendre au 3ème lieu de ces vacances familiales, Celestun. Depuis Tulum, il y a environ 5h de route. Nous avons décidé de rouler chacun de son côté et de nous retrouver à l’arrivée. Claire a conduit la voiture de sa maman en compagnie de son frère, de Jimmy et d’Amélie. Ma sœur et son mari ont roulé avec leur fils et Soraya. Ils ont d’ailleurs profité de faire une halte dans une Cenote sur la route, qu’ils ont bien apprécié. Pour ma part, j’ai fait la route avec Marco. Lui, c’est un ami des Joly-camper. Ils ont déjà voyagé plusieurs mois ensemble et s’étaient retrouvés à Tulum pour Noël. Lorsque nous l’avons vu là-bas, il était en panne avec son camion. Il voyage depuis 7 ans avec son petit camion 4×4 Renault. Une pièce de son moteur était cassée et il avait besoin de se rendre à Mérida pour trouver son bonheur. Et bien comme c’était sur mon chemin, je lui ai proposé de faire la route ensemble. Le trajet a été bien agréable et fait de ces échanges entre voyageurs !

Marco ayant été déposé à Mérida, l’arrivée à Celestun fût une belle surprise. Ma sœur a trouvé une location de villa, à prix raisonnable, dans un complexe d’une quarantaine d’entrée. Au centre, une belle piscine qui aura fait le bonheur des enfants et des grands. Les pièces de la villa étaient spacieuses et bien aménagées. Le seul bémol aura été l’équipement de la cuisine. Nous avons ramené casseroles, poêles et autres ustensiles pour pouvoir cuisiner comme il se doit ! Les trois jours ici se sont passés en toute décontraction, au bord de la piscine, car la mer n’est pas vraiment praticable de ce côté du Mexique. L’eau y est trouble et ne donne pas très envie de s’y tremper, même si en surface la couleur est très belle.

14 Piscine (1280x850)

La veille du départ, le 31 décembre, nous avons fait une excursion bateau. Le tour nous a emmenés voir les Flamands Roses de Celestun (une quantité assez incroyable et des couleurs éclatantes),

15 flamands (1) (1280x850)

15 flamands (2) (1280x850)

les mangroves et leur sources d’eau soufrée

16 Myngrove (1) (1280x850)

16 Myngrove (2) (1280x850)

Et pour terminer, la ferme à crocodile d’Isla Arena (rappelez-vous, c’est ici que nous avons mangé le requin).

17 croco (1280x1052)

17 Croco (1) (850x1280)

Pour le passage à l’an nouveau, nous avions réservé au restaurant du complexe, qui organisait un repas de fête !!! Nous étions à deux doigts de de leur faire leur propre fête tellement ils se seront foutu de la clientèle. Cela nous aura légèrement gâché la soirée ! Nous sommes repartis à 22h déjà, et après de nombreuses larmes de Jimmy en prévision du départ de sa tantine, son tonton/parrain  et son consin le lendemain, nous avons été nous couché à 23h en se souhaitant une bonne année ! Soirée loupée….

Les vacances se sont terminées le jeudi pour ma sœur et sa famille. Jimmy et moi les avons raccompagnés à Mérida. Pendant ce temps, Claire sera restée avec  sa maman et son frère ainsi que les filles. La famille de Claire sera partie le vendredi après avoir passé une dernière soirée en petit comité…

Pour les deux départs, le constat est le même pour chacun. Nous avons été très heureux de les avoir avec nous. Tout n’a pas toujours été facile, car vivre à 10 impliquent nombreuses complications et lorsque Claire et moi nous nous mettons la pression pour les accueillir parfaitement, tout part de travers. Aussi, nous constatons que 3 familles ensemble complique les décisions. Aux prochaines, nous accueillerons plutôt une famille à la fois. Mais dans l’ensemble, tout le monde y a mis du sien pour faire que cela se passe bien et ça aura effectivement été le cas.

Peut-être aurait-il été plus simple que nous nous tapions dessus, ainsi nous aurions eu du plaisir à les remettre dans l’avion. Bien au contraire, leur départ a été très difficile pour chacun. Pour les enfants, c’est une nouvelle séparation avec la famille. Jimmy a pleuré de nombreuses fois, il est sans aucun doute le plus sensible à la distance qui nous sépare d’eux. Soraya, elle, se trouve à 100% à sa place dans ce voyage (c’est elle qui le dit) et vit plutôt bien cela. Amélie, du haut de ses 5 ans, ne réalise pas entièrement ce genre d’événements. Du moment qu’elle est avec ses parents…

Pour Claire et moi, c’est autrement encore. La maman de Claire est actuellement dans une situation dans laquelle notre présence en Suisse lui serait bénéfique. Nous lui avons dit au revoir à l’aéroport en sachant cela et en nous disant que cela sera aussi dur pour elle et Jannis. Ma sœur et sa famille, nous leur avons dit au revoir pour au moins 1 année et demie. Ils ne viendront certainement pas en Amérique du Sud et, de ce fait, ce départ a été difficile.

Ces deux semaines nous aurons totalement chamboulé, remis en question. La présence de la famille à ses côtés est très importante. Notre expérience mexicaine n’étant pas ce que nous avions espéré, nous doutons sur la suite du voyage et nous demandons si cela est vraiment la vie qui doit être la nôtre. Et, 2 heures après avoir quitté les derniers membres de la famille, un premier élément de réponse nous est parvenu….

18 Bateau (1280x850)

La 6ème semaine, je la raconte en 2 fois (2/2) ! Du 17 au 19.12.2014

Mercredi, nous sommes arrivés à Uxmal (à prononcer Uchmal) en début d’après-midi, toujours avec les Joly-Camper. Ce moment étant relativement mal choisi pour faire la visite du site, car trop de touristes présents, nous cherchons directement un bivouac. Le choix le plus logique s’offrant à nous était le parking 2 du site archéologique. 130Pesos pour la nuit, il n’offrait rien de plus qu’un bout de pelouse. Nous avons demandé à l’hôtel juste à côté s’ils avaient un lieu pour stationner et ainsi profiter de la piscine. Tout d’abord, le réceptionniste répond par la négative. Claire et Stéphane décident alors de partir à la recherche d’une place alentour. En revenant, Claire part discuter à nouveau avec l’employé de l’hôtel et insiste pour qu’il demande au manager. Au final, Claire aura obtenu que nous puissions stationner à l’arrière du complexe, gratuitement, avec accès à la piscine contre une consommation au bar. Nous avons, dès lors, profité de notre après-midi piscine avec wi-fi !

1 piscine (1280x850)

Le soir, nous avons été voir le spectacle son et lumière du site d’Uxmal.  Comment dire…. Et si je vous racontais la visite de jour, car si les 5 premières minutes sont belles à contempler les constructions Maya, de nuit, éclairées, les 55 suivantes sont les mêmes !

2 Uxmal nuit (1280x539)

Jeudi matin, donc, nous sommes partis à la visite de notre premier site Maya. Nous aurons pris un guide que nous aurons payé 300Pesos pour nos deux familles, ce qui est plutôt économique. Ce site est franchement extraordinaire ! La qualité des frises, des sculptures, l’acoustique, l’architecture…. Tout y est surprenant et vous donne la possibilité de prendre toute la mesure du développement des connaissances Maya. Par vous-mêmes, à moins d’être spécialisé dans la culture Maya, il sera difficile de bien tout comprendre. La subtilité des frises, sculptures et autres phénomène architecturaux (résonnance des voix, retours de son, etc.) vous sont conté par le guide et deviennent vivant ! Et lorsque ce même guide se met à chanter des chansons mayas, cela devient magique, une visite qui restera une référence pour nous !

3 Uxmal (1) (1280x850)

3 Uxmal (2) (1280x850)

3 Uxmal (4) (1280x850)

3 Uxmal (10) (1280x850)

3 Uxmal (11) (1280x850)

3 Uxmal (1280x629)

Et après cela, nous avions prévu de nous rendre à San Antonio Mulix pour visiter notre première Cenote (Cavité créée par l’effondrement de couches calcaires). Elles peuvent se présenter, extérieurement, de plusieurs façons. En simple bassin, en voute ou sèche.

A San Antonio Mulix, il y a justement deux types de Cenote. Celle de Dzon Bacal est surplombée d’une voute, et vous pouvez vous baigner dans son bassin en dessous. Il est aussi possible d’y faire de la plongée sous-marine dans la grotte qui descend sur une longueur de 60m jusqu’à une profondeur de 40m.

4 zon bacal (3) (1280x850)

4 zon bacal (1280x423)

Nous aurons passé, pour notre part, tout notre temps à celle de X-Batun  avec les Joly. N’ayant encore aucun point de comparaison, nous ne pouvons dire si elles sont toutes ainsi, plus belles ou moins belles. Mais X-Batun nous a juste subjugués ! L’endroit est simplement magnifique, splendide, incroyable et extraordinaire ! Nous y avons passé l’après-midi, puis tout le vendredi. Nous nous y sommes baignés et l’eau devait y être à 26°.

???????????????????????

5 Xbatun (2) (1280x850)

5 Xbatun (3) (1280x850)

5 Xbatun (4) (1280x850)

5 Xbatun (5) (850x1280)

5 Xbatun (6) (1280x850)

5 Xbatun (7) (850x1280)

???????????????????????

???????????????????????

Ce fut, cette 6ème semaine, une semaine parfaite pour redescendre un peu du rush qui a été le nôtre ces dernières semaines ! Beaucoup (si ce n’est tout le monde) sont surpris par notre rythme de voyage. Oui, nous avons été très, mais vraiment très rapide, et nous aurons presque fait de la consommation de lieux à visiter. Nous nous sommes rendus compte il y a déjà longtemps que nous devions lever le pied. Cette semaine nous aura permis de commencer un nouveau rythme et de nous reposer pour l’arrivée de notre famille… demain !!!