Parc géothermique et Parc des Hobbits. Du 25 au 28 mars 2016

Rotorua et sa région sont connus pour leur activité géothermique importante. Il est impressionnant de voir à quel point, de Taupo à Rotorua, la vapeur d’eau créée par l’activité se voit dans chaque bout de forêt. Ce matin, d’ailleurs, c’est au Parc Kuirau que nous allons débuter nos activités extra-scolaires. Ici, rien de bien spectaculaire mais une belle présence de vapeur et de différents point qui montrent bien que les températures élevées ne sont pas bien loin sous la croute terrestre, plus précisément c’est la faille entre les plaques tectoniques qui passe juste par là.

1 parc kuirua (1)

1 parc kuirua (4)

C’est en début d’après-midi que nous prenons la route pour la région des Hobbits. Proche de Matamata se trouve le parc Hobbiton, vestiges des tournages de la trilogie du « Seigneurs des anneaux » et « Le Hobbit ». En arrivant proche de là, nous reconnaissons très rapidement la topographie de la « Comté ». Nous établissons notre bivouac à quelque 5km du parc dans ce décor merveilleux.

2 la comté (1)

2 la comté (4)

2 la comté (2)

En nous rendant, samedi matin, au parc Hobbiton nous redoutons la présence d’un nombre de touristes plutôt élevé. Nous sommes en plein week-end pascal et les kiwis voyagent beaucoup. La visite débute au centre d’accueil des visiteurs et c’est en bus que nous rejoignons le site de tournage. Sur le chemin, le chauffeur nous montre les lieux où étaient disposés les loges des artistes, les enclos des animaux pour le tournage et les cuisines notamment.

3 champs hobbiton (2)

3 champs hobbiton (3)

Puis, nous arrivons sur le site même. Et là, l’enchantement commence ! Comme dans un conte de fée, nous arrivons par le chemin où Gandalf fait son arrivée sur son chariot et où Frodon y saute dans les bras. Dès le début, une image idyllique vous envahi avec les jardins-potagers dont les jardiniers se sont occupés à la perfection. Et on nous l’a juré, toutes la flore, hormis un arbre sur la maison de Bilbon, est vraie, pas de faux décors.

4 entrée hobbiton (1)

4 entrée hobbiton (4)

4 entrée hobbiton (3)

4 entrée hobbiton (2)

La visite continue avec quelques explications et anecdotes de tournage. Par exemple, lorsque les Hobbits sont couchés sous un arbre dégustant les fruits de celui-ci, nous apprenons que Peter Jackson y a fait son caprice de perfectionniste peu avant le tournage. Les arbres qui avaient été plantés là justement pour cette scène ne convenaient pas parfaitement au réalisateur. Du coup, il a fait enlever chacune des feuilles et chacun des fruits pour les faire remplacer par de fausses feuilles et de faux fruits placés à la perfection pour obtenir une image au plus proche de celle qu’il avait en tête.

5 hobbiton 1 (1)

5 hobbiton 1 (10)

5 hobbiton 1 (9)

5 hobbiton 1 (5)

5 hobbiton 1 (4)

5 hobbiton 1 (3)

Nous nous rendons ensuite en direction de la seule habitation de Hobbit dans laquelle nous pouvons entrer. Mais pas de surprise, à l’intérieur rien ne s’y trouve. Toutes les scènes se déroulant dans les maisons ont été faites en studio. Ici, ce ne sont que des façades.

6 dans maison hobbiton

Nous arrivons ensuite à la maison de Bilbon. Celle-ci fait l’objet de nombreuses explications dont l’apparence d’être meublé. En effet, la porte entre-ouverte laisse apparaitre des meubles et objets divers, mais ce ne sont que des décors présents dans ce coin de l’entrée. Aussi, on nous raconte que tous les effets de différences de grandeurs entre les Hobbits et Gandalf ont été réalisés par des constructions à une échelle différente. Si les maisons des Hobbits ont été construites à l’échelle 1 :1 pour les scènes avec Frodon, Bilbon, Sam et les autres, celles où l’on voit Gandalf ont été construites au 1 : 1.7 (60%) pour une impression de grandeur de l’acteur. Aussi, lorsque Gandalf se trouve devant la maison de Bilbon, les objets tels que la boite aux lettres ou les bancs ont été changés pour de plus petits.

7 bilbon hobbiton (8)

7 bilbon hobbiton (7)

7 bilbon hobbiton (6)

7 bilbon hobbiton (3)

La visite continue avec la place de fête d’anniversaire de Bilbon et une ou deux maisons, dont celle de Sam que l’on voit à son retour du périple dans le Mordor, lorsque sa fille lui saute dans les bras et sa femme attend devant la porte. Petite anecdote encore une fois ; la fille sautant dans les bras de Sam est sa propre fille alors que le bébé dans les bras de la femme est le propre bébé de celle-ci.

8 Sam hobbiton

Nous terminons ce super moment en buvant une bière de Hobbits au Green Dragon, le pub des Hobbits. Deux bières brassées uniquement sur le site et pour le site sont servies ainsi qu’un cidre et une bière au gingembre sans alcool pour les enfants. Etre là et déguster ces boissons dans ce cadre Hobbits est quand même un moment bien spécial.

9 green dragon pub hobbiton (4)

9 green dragon pub hobbiton (5)

Nous avons tous adorés cette sortie et bien que le site était effectivement bondé, l’impression oppressante d’une attraction touristique surpeuplée ne s’est pas trop faite ressentir. Nous repartons le sourire aux lèvres et nous dirigeons maintenant vers la péninsule de Coromandel.

L’anniversaire de Claire dans les hot pools, et une rencontre qui tombe à pic. Du 22 au 24 mars 2016

 Lorsque nous partons mardi matin de la région du Tongariro, c’est pour nous rendre au premier village y faire l’école dans la bibliothèque municipale. C’est là que nous avons la surprise d’y Marc et Marie avec leurs deux filles Ana et Camille. Ils viennent de la région de Pontarlier et son en voyage de 3 mois en Océanie. Nous faisons connaissance et Claire propose de changer nos plans initiaux, puis ainsi de nous retrouver dans l’après-midi à Taupo afin d’y passer un peu de temps les deux familles ensemble. C’est un peu un cadeau avant l’heure pour Claire, enfin pour nous aussi. Nous n’avons quasi pas croisé d’autre famille en 2 mois de voyage en NZ et cela commençait à nous manquer un peu. Il est tout de même agréable de pouvoir discuter avec des adultes dans sa langue maternelle aussi et voir les enfants jouer ensemble. Nous passerons une bonne fin de journée.

1 partage (4)

1 partage (1) - Copie

Mercredi matin, nous nous rendons tous à la source d’eau chaude publique et gratuite du Thermal Park de Taupo. Nous redoutions que le lieu soit blindé mais que nenni. Peut-être que la pluie en aura retenu quelques-uns, mais pour nous cela est drôle de se baigner dans les eaux chaudes dans ces conditions. C’est un très bel endroit et apprécions la découverte.

2 sources Taupo (1)

2 sources Taupo (5)

2 sources Taupo (4)

2 sources Taupo (3)

2 sources Taupo (2)

Toujours dans la région de Taupo, les Huka falls, d’un bleu transperçant, sont absolument magnifiques.

3 huka falls (1)

3 huka falls (2)

Nous partons ensuite en direction de Rotorua avec l’idée de visiter éventuellement Wai-O-Tapu, un site géothermal rempli de couleurs et d’activités volcaniques. Malheureusement, là les conditions météo rendent le projet bancal. Sans soleil, pas de couleur, sans couleur, rien d’extraordinaire, et avec une entrée à 80$ on espère voir quelque chose. Nous visiterons alors les bains de boue qui eux sont gratuits, et plutôt jolis.

4 bain de boue (1)

4 bain de boue (4)

4 bain de boue (3)

4 bain de boue (2)

Nous irons, du coup, jusqu’à Rotorua sans faire trop de visite. Peu importe, le temps est moche donc rien ne sert de regretter. Nous passons tout de même un bon moment toujours en compagnie de Marc, Marie et leurs enfants autour d’un cake et d’un café dans un restaurant de Rotorua. Mais vient le temps de nous quitter, car la suite du programme se tourne vers Claire qui fête ses 31 ans demain. Nous avons beaucoup apprécié ce court mais agréable partage avec eux et nous leur souhaitons de belles découvertes pour les 6 prochaines semaines en Australie.

5 café

C’est donc vers notre prochaine destination, un motel confortable, que nous nous rendons. J’ai réservé deux nuits avec chambres séparée pour les enfants et pour chacune un bain jacuzzi. Et oui, faut se faire plaisir de temps en temps. Notre soirée se passera donc dans les bulles.

Nous voici jeudi 24 mars, c’est l’anniversaire de Claire. Et ce matin, c’est petit déjeuner de luxe avec des œufs brouillés, du fromage et beaucoup d’autres choses.

6 ptit dej

Et comme d’habitude en jour d’anniversaire, celui qui fête ne fait rien. Les enfants et moi nous occupons de tout. Nous partons en fin de matinée pour voir le village Maori de Ohinemutu, village accessible sans devoir payer pour voir les gens déguisés qui vous font un show. Nous n’y verrons que les édifices et des gens habillés comme vous et nous, mais la vérité c’est celle-ci, les Maoris sont devenus des occidentaux ayant gardé leur religion et traditions, ce ne sont pas des animaux de zoo.

7  ohinemutu (1)

7  ohinemutu (4)

7  ohinemutu (3)

Nous nous rendons ensuite dans des bijouteries de Jade. Claire avait mentionné depuis longtemps qu’elle souhaitait un de ces bijou de pierre verte, taillée à la façon Maori. Sauf que, dans la tradition Maori, on ne peut pas s’acheter un bijou à soi-même, on doit se le faire offrir. Elle en choisi un que je lui offrirai après que les enfants en moi nous l’ayons porté pour le remplir de bonnes énergies. Les enfants, eux, lui achètent un bracelet avec leur argent de poche et le font emballer pour l’offrir plus tard.

8 jade

De retour au motel, je sers le diner que j’ai préparé plus tôt, un émincé de filet de bœufs, sauce aux champignons et poireaux. Un petit repos pour Claire alors que les petits font la vaisselle pendant que Soraya et moi préparons la mousse au chocolat (blancs d’œufs battus à la main s’il vous plait !), puis l’heure du dessert arrive. C’est à ce moment que nous allumons les bougies et que nous lui offrons les cadeaux.

9 cadeau (2) 9 cadeau (3)

C’est au Polynesian Spa que nous nous rendons ensuite. Pas pour des soins spéciaux mais simplement pour se détendre dans l’espace famille avec trois bassins de 33, 37 et 40°.

IMG_5215[1]

IMG_5211[1]

Pour le souper, Claire avait émis la volonté de manger Indien, ce sera donc chose faite. Nous allons, sur recommandation du Lonely PLanet à l’Indian Star. Ils ne s’y sont pas trompés ! C’est effectivement un très bon restaurant indien et nous y mangeons plus que de raison, un vrai régal.

IMG_5226[1]

La journée se termine ainsi, en rentrant au motel et en passant encore un peu de temps ensemble avant de tous se coucher après une journée bien remplie et super chouette. Nous aurons tous passé du bon temps et Claire, la plus importante aujourd’hui, également.

 

En Nouvelle-Zélande, ça marche ! Tongariro Alpine Crossing. Du 18 au 22 mars 2016

Nous sommes aujoud’hui, vendredi, sur la route en direction du lac Taupo. Nous partons avec une certaine idée de notre itinéraire pour ces prochains jours. Pourtant, sur la route, nous allons rencontrer un lieu fort agréable qui aura pour conséquence de nous faire changer un quelque peu nos idées. Après quelques heures de conduite, nous croisons la ville de Pahiatua. En soit, rien de spécial mis à part un camping bien noté sur l’application que nous utilisons et doté d’un free wifi qui nous arrange bien puisque nous voulons offrir à Soraya la possibilité de faire un Skype avec la famille. Nous nous arrêtons alors ici et nous y sommes très bien. En plus, la propriétaire super sympathique nous indique une belle marche à faire dans les environs. Alors c’est décidé, nous resterons ici deux nuits.

Samedi après-midi, l’école étant faite, nous partons pour les gorges de Manawatu. Si la gorge, bien grande et peu spectaculaire, n’est pas un le principal attrait, la marche qui passe par au-dessus de celle-ci est très belle. Mais attention, elle n’est pas de tout repos. Si elle n’est pas longue, la première montée est raide et physique. Dans sa totalité, elle ne fait que 10.75km mais le dénivelé total s’élève tout de même à 1450m d’un bout à l’autre. Nous parcourons le tout en 2h20min, ce qui est une belle performance pour toute la famille. Nous y trouvons quelques beaux points de vue.

1 Manawatu gorge (5)

1 Manawatu gorge (4)

Mais c’est spécialement les différents types de bois traversés qui sont jolis. Nous prenons beaucoup de plaisir à découvrir cet endroit, et nous les parents nous réalisons petit à petit que nos deux grands commencent à être plus en jambe que nous. Il devient parfois difficile de suivre Soraya et Jimmy !

2 manawatu walk (1) - Copie

2 manawatu walk (8)

2 manawatu walk (7)

2 manawatu walk (6)

J’ai commencé l’article en parlant de changements d’itinéraire. Et bien ce soir nous prenons encore une décision différente à celle prévue. Nous devions nous rendre à Taupo par Napier. Et bien la météo semblant vouloir se dégrader la semaine prochaine, nous modifions le tracer et nous nous rendrons directement au park Tongariro depuis ici pour y faire le Tongariro Alpine Crossing, une marche plutôt éprouvante par son dénivelé et longue pour les petites comme les longues jambes. Nous roulons ce dimanche jusqu’à un DOC Camp proche du départ de la marche.

3 route

La tente montée et les affaires misent en place, nous cherchons une personne qui ferait la marche comme nous demain et qui serait d’accord que l’on mette chacun une voiture à l’autre bout du la marche car c’est un chemin aller et non une boucle. Nous aurions également pu prendre un des bus navette qui font les allers-retours entre les parkings, mais ceux-ci nous couterait pas moins de 150$ pour les 5, tout ça pour 24km ! Donc, nous trouvons par chance deux américaines qui cherchaient elles aussi un arrangement de ce genre. Nous nous accordons sur les détails et nous en allons dormir, histoire d’être frais demain.

Au réveil, à 5h40 du matin, il fait plutôt froid. Nous nous habillons en mode oignon (ou multi-couche) et déjeunons. Comme les employés du visitor center nous ont vivement recommandé de ne rien laisser au camping, nous vidons et démontons la tente. À 7h10 je pose Claire et les enfants au départ de la marche, puis nous partons avec deux véhicules et les américaines à l’arrivée. Nous revenons avec leur voiture (Bob étant à l’arrivée, les enfants disposerons de suite de leurs affaires) et démarrons la marche à 8h. Nous avons la chance, aux vues des prévisions météo de ces dix prochains jours, de bénéficier d’un ensoleillement magnifique sur le versant Ouest du mont Tongariro. La montée est rude, longue, mais très bien aménagée et surtout avec des coups d’œil somptueux, laissant largement place à la comparaison avec les images de la marche de Frodon, Sam et Gollum en direction du Mordor.

4 Tongariro Alpine Crossing 1 (1)

4 Tongariro Alpine Crossing 1 (9)

4 Tongariro Alpine Crossing 1 (8)

4 Tongariro Alpine Crossing 1 (2)

Nous continuons à monter, marchons tantôt au soleil où il fait bon, tantôt à l’ombre où il fait très froid. Nous enlevons et remettons les couches en fonction de cela. Nous arrivons en face du Mount Ngauruhoe, volcan nous faisant penser un peu au Cotopaxi d’Equateur.

5 mount ngauruhoe (5)

5 mount ngauruhoe (4)

Mais voilà que ce que nous redoutions depuis le départ se confirme. Si le versant Ouest, plutôt à l’ombre, est dépourvu de nuage, le versant Est qui reçoit l’air réchauffé du soleil est lui totalement couvert. Nous nous engageons petit à petit dans la brume perforante stagnant là autour.

6 Brume Tongariro Alpine Crossing (1)

6 Brume Tongariro Alpine Crossing (4)

6 Brume Tongariro Alpine Crossing (3)

6 Brume Tongariro Alpine Crossing (2)

Nous entamons la dernière grosse montée complètement dans les nuages. Le froid et le vent nous glacent et la pluie s’y mêle en plus.

7 Tongariro Alpine Crossing 2 (3)

Puis, au moment d’arriver sur les fameux bassins de couleur bleu-vert, nous n’avons pas droit à l’éclaircie espérée. C’est donc complètement embrumés que nous découvrons les lacs, toutefois jolis malgré le manque de soleil.

8 lac Tongariro Alpine Crossing (2)

8 lac Tongariro Alpine Crossing (5)

8 lac Tongariro Alpine Crossing (4)

8 lac Tongariro Alpine Crossing (3)

La suite de la marche jusqu’à la hutte, au deux tiers du chemin, est un petit enfer physique et climatique. La dernière montée est très abrupte, nous avons une température ambiante qui doit friser les 2°C avec un vent chassant la pluie horizontalement… Nous devons, Claire et moi, donner une de nos couches à Amélie qui a un peu froid, mais nous deux avons assez chaud tout de même.

9 Tongariro Alpine Crossing 3 (5)

9 Tongariro Alpine Crossing 3 (4)

9 Tongariro Alpine Crossing 3 (3)

La hutte tombe à point pour un repos après l’ascension et une partie de la descente faite. Elle nous donne la possibilité de reprendre des forces, nous réchauffer un peu et faire sécher les couches les plus humides.

10 Hutte (2)

Arrive ensuite le dernier bout, les derniers six kilomètres de pure descente. Nous repassons au-dessous des nuages et la vue se dégage sur la plaine et un lac. La végétation est sublime avec de nombreuses petites plantes, certaines fleuries, celles-ci changeant à mesure que nous descendons en altitude.

11 Tongariro Alpine crossing 4 (4)

11 Tongariro Alpine crossing 4 (1)

11 Tongariro Alpine crossing 4 (7)

11 Tongariro Alpine crossing 4 (6)

11 Tongariro Alpine crossing 4 (5) 

11 Tongariro Alpine crossing 4 (3)

11 Tongariro Alpine crossing 4 (2)

La marche se termine arrivés au parking opposé. Nous sommes tous bien claqués mais bien fiers de cette marche de 21km, 2400m de dénivelé, le tout en 4h44 de marche (en déplacement), 6h20 avec les pauses. Nous attendrons une petite heure les deux américaines qui elles auront fait l’ascension du volcan en plus.

Le soir, nous sommes tous usés et l’idée de se mettre au lit n’arrive pas bien tard. Amélie aura tout de même besoin de quelques câlins, quelques massages avec du baume du tigre sur ces jambes puis finalement un très léger antidouleur pour arrêter les pleurs de fatigue et lui permettre de s’endormir. Bravo à nos trois champions qui ont marché sans jamais se plaindre, même lorsque les conditions étaient désastreuses. Merci !

Nous reprenons la route mardi matin vers de nouvelles aventures.