De la plage et…. de la plage. Du 18 au 23 mars 2015

A 40 minutes à peine de La Cruz se trouve une petite pointe de terre sortant dans la mer. Au milieu, le pueblo de El Jobo. Autour, des plages absolument tranquille dont celle que nous avons faite, la Playa Rajada. Un havre de paix dans une anse de toute beauté et sans personne (3 à 4 voitures par jour qui passe 10 minutes et repartent) et une faune volante à attraper des torticolis !

1 oiseau (1)

Nous avions débuté la découverte de la région avec Playa Jobo, plage adorée par nathetjean deux ans auparavant. Et la preuve en est que des infos peuvent très vite changer, là où ils ont passé du temps sur une plage déserte, aujourd’hui s’y trouve un immense hôtel de plusieurs bâtiments, piscine, quad, jet-ski et tout cela pour les gringos fortunés. La plage est devenue inaccessible en véhicule !

Pas grave, il y a assez de plage au Costa Rica et sur conseil d’un employé de l’hôtel, nous sommes allé à cette Playa Rajaba et avons trouvé ce que nous cherchions. Nous avons dormis ici deux nuits bien tranquille, et profité de quelques activités en famille.

2 plage et anse s (1)

2 plage et anse s (2)

2 plage et anse s (4)

2 plage et anse s (5)

Nous avons sortis le bateau pneumatique, les jeux de sable et les costumes de bain.

3 bateau

Ces derniers ont servis que par petits instants car se trouve, juste à cette latitude, un courant froid donnant une eau à max 20° à cette période !

Mais cela était peu problématique puisque nous étions là où nous voulions, après 2 mois d’enfermement en milieu protégé. Si nous avons vu de belles choses entre le Guatemala et le Nicaragua, une chose est quand même compliquée, c’est les bivouacs. Rien ne se prête vraiment au camping sauvage dans ces pays à moins d’être équipé en 4×4 et revient souvent la question de sécurité. Du coup, vous êtes en permanence avec d’autres voyageurs, car de points de bivouacs il n’y en a pas 10 mille. Donc être là, au Costa Rica, sur une plage déserte et en sécurité, je n’ai pas de mot pour décrire le bien que cela nous a fait.

4 Plage

Nous avons même pu sortir les hamacs et nous relaxer !

5 hamacs

Après ces bons moments passés ici, nous souhaitions descendre un peu pour trouver quelques degrés en plus pour nous baigner. Nous avons pris la route pour Playas del Coco. En y arrivant, nous avons réalisé que ce n’était rien d’autre qu’une station pour gringos, encore une fois. On s’y attendait un peu mais nous voulions plonger. Alors quand un local nous a conseillé de ne pas rester là pour des questions de vol avec bris de glace durant la nuit, et qu’ensuite on nous a conseillé Playa Ocotal se trouvant à 10 minutes et en toute sécurité avec en plus un centre de plongée, nous n’avons pas hésité !

Nous aurons passé 3 nuits à côté d’un restaurant dans une ruelle à 50m de la mer. Nous avions le wifi ouvert du restaurant bien qu’il n’était pas génial, et ils nous ont laissé utiliser leurs wc sans souci. En partant, nous avons aussi pu remplir notre eau ! Merci à eux…

La Playa Ocotal est faite de sable noir volcanique. L’eau y avait 27° et nous y avons passé du temps à nous baigner. Ce fut plutôt 3 jours relax à ne pas faire grand-chose.

6 plage ocotal (1)

6 plage ocotal (2) 

Toutefois, il y avait l’école à faire. Ce fut peu évident de garder les enfants concentrer lorsque les singes passaient juste en-dessus de leur tête !

7 singes

Le dimanche matin, je suis allé plonger et y ai pris beaucoup de plaisir bien que la visi ne soit pas idéale en mars.

8 plongée (5)

Et pendant ce temps, les enfants de jouer toute la journée au bord et dans l’eau.

Nous étions censé resté ici jusqu’à mercredi matin, mais les conditions requise pour rester plus de 3 jours quelque part, lorsque l’on est devenu nomade, deviennent de plus en plus strictes. La Playa Ocotal était bien pour ce temps donné, mais Claire a finalement préféré partir le lundi afin de passer le jour de ses 30 ans dans un autre endroit. Elle n’a pas eu à insister longtemps et nous avons remis la clé sur le contact lundi matin, en route pour d’autres plages !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s