Entre ennuis mécaniques, manchots et baleines. Du 13 au 16 Novembre 2015

Après plusieurs jours sans rouler, revient le moment de se faire du souci. Je vous avais déjà conté que Rhino faisait un bruit métallique à l’essieu arrière, côté gauche. C’est quelques jours à l’arrêt ont fait que nous ne nous sommes pas trop soucié de cela. Mais maintenant, il est l’heure de rouler et la question se pose. D’autant plus qu’après une vingtaine de kilomètres, un nouveau bruit est apparu côté droit. Toutefois, celui-ci est irrégulier, revient et repart sans constante. Mais la peur de remettre les pieds dans un garage, après toutes ces crasses qu’ils ont fait avant, est grande. Nous roulons alors jusqu’à Punta Tombo, à 180km, pour aller voir les manchots, en espérant que tout aille bien, ce qui sera le cas. Il faut savoir que nous roulons tout de même depuis des centaines de kilomètres avec ce bruit et pensons savoir de quoi il vient, après tous ces démontages. Mais la réponse viendra peut-être au prochain démontage.

Nous arrivons à Punta Tombo et bivouaquons sur place malgré l’interdiction générale. Mais si nous le faisons c’est parce que nous avons eu l’autorisation exceptionnelle (pas si exceptionnelle que cela) du responsable du site.

1 Coucher (2)

1 Coucher (1)

Le lendemain, samedi, nous commençons la journée par discuter le prix. Petite parenthèse aux futurs visiteurs, attention aux budgets reçus des voyageurs ayant voyagé avant juillet 2015 en Argentine (et Amérique du Sud en général), les prix des loisirs et autres consommations quotidiennes ont augmenté de parfois plus de 50%. Pour exemple, les chutes d’Iguazu encore à 170$Ar en avril étaient 260$Ar pour nous. Ici, à Punta Tombo, l’entrée est maintenant à 180$Ar alors qu’elle était à 130$Ar il y a 5 mois. Le total pour nous 5, avec ces augmentations, passe de 500$Ar à 720$Ar ! Nous finirons par nous en sortir à 360$Ar en ne payant pas les enfants, mais il a fallu s’armer de patience.

A Punta Tombo, c’est entre 400’000 et 1 million de manchots de Magellan (au plus fort du rassemblement) qui viennent s’établir chaque saison de Septembre à Avril. Ils viennent ici pour la nidification. En réalité, ils suivent leur nourriture dans l’océan atlantique et celle-ci s’arrête dans la région durant cette période à distance respectable des côtes. En revanche, d’avril à septembre, leur nourriture remonte vers le Brésil mais trop loin des côtes pour que les manchots puissent s’établir quelque part. Ils vivent donc, durant tout ce temps, uniquement dans l’eau. Alors, c’est pour cela qu’ils nichent à Punta Tombo et dans les alentours.

La visite commence par un petit centre d’interprétation qui est joli mais donne au final assez peu d’informations. En tous les cas, les explications sont assez peu didactiques donc c’est peut-être pour cela que nous n’y accumulons pas beaucoup de connaissance.

2 Musee

Puis, il y a la visite du site. En y entrant, vous commencez à découvrir les premiers spécimens, puis vous vous dites : « Là, là, puis là, encore là » ! Et au final vous réalisez qu’il y en a de partout, que vous avez sûrement dû en louper 3 tonnes en entrant car vous ne saviez pas où regarder ! C’est vrai qu’il y en a un sacré paquet, mais entre 10h et 15h ils restent assez discrets. La chaleur les étouffe un peu et ils restent, du coup, dans leur nid sous terre.

3 Nid (2)

C’est pour cela qu’une journée entière sur place est « nécessaire ». Le matin, il y a beaucoup de manchots dans leur nid ou sur la plage, prêts à partir chasser.

4 Plage (9) 4 Plage (8) 4 Plage (7) 4 Plage (5) 4 Plage (3)

Après cette première visite, nous sommes retournés à Rhino pour dîner et y faire la sieste. Nous y retournons à 16h et nous sommes vraiment surpris par l’activité des manchots. Ils sont la plupart hors de leur nid, crient, se baladent et se battent lorsque l’un d’eux se trompe du nid !

5 Hors et Bagarre (6) 5 Hors et Bagarre (5) 5 Hors et Bagarre (4) 4 plage (10) 5 Hors et Bagarre (2)

Il est impressionnant de voir à quel point il y en a et de les voir passer juste devant vous, ou derrière, lorsque vous vous arrêtez pour discuter avec de gens ! Cette visite nous a beaucoup plu et les enfants ont beaucoup apprécié cette rencontre.

7 partout (1)

Nous repartons dimanche matin en direction de Puerto Madryn. En chemin, nous nous arrêtons pour internet. Et là, nous prenons l’ampleur de ce dont nous avait parlé une guide de Punta Tombo concernant les attentats de Paris. Le choc est là, mais vécu à des milliers de kilomètres. Nous nous renseignons et essayons de bien comprendre ce qui s’est passé. En vérité, il y en a eu tellement que je crois que même en Europe, ceux qui ont suivi depuis le début, n’ont pas une vision claire de tout ça.

Egoïstement, nous réalisons aussi la chance que nous avons d’être loin de cela, loin de ce que nous voulions également quitter justement pour ce voyage. La politique, la déchéance de certaines choses dans nos vies industrialisées et la folie de l’homme ! Nous repartons sur la route et allons vivre à nouveau des choses saines. Nous retournons à El Doradillo pour voir les baleines.

En arrivant à la plage, nous faisons la rencontre de 6 nouveaux voyageurs, 4 en sac-à-dos et 2 en vélo. Nous passerons la soirée ensemble autour d’un bon apéro et d’un plat de moule qu’ils ont pêché peu avant.

8 groupe

Mardi matin, avant de repartir de cet endroit merveilleux, les baleines sont venues nous faire un dernier coucou ! Nous nous sommes à nouveau régalés et avons fait le plein. Claire s’est même surmontée pour entrer dans l’eau afin de s’approcher encore un peu plus !

9 baleines (1) 9 baleines (5) 9 baleines (4) 9 baleines (3) 9 baleines (2)

Maintenant, 850km nous attendent pour remonter à Puan, là où Miguel et Alicia nous attendent. Nous prenons Margot et Maxime, couple franco-canado-suisse (non non, ils ne sont pas trois !), avec nous dans Rhino pour ces deux prochains jours. Nous roulerons tout l’après-midi pour rejoindre Rio Colorado. Durant le voyage, Maxime et Margot se sont occupés des devoirs des enfants. Max étant enseignant en français, ça tombait bien.

10 Max et Margaux

Nous passons du très bon temps en leur compagnie et continuons le mercredi la route ensemble jusqu’à Bahia Blanca. C’est là que nous les déposons pour qu’ils puissent atteindre Buenos Aires. Quant à nous, nous atteindrons Puan et ses habitants en or dans l’après-midi. Mais ce qui nous attendait ici, nous ne nous y attendions pas du tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s