Le Terra Mare de Paarl et la visite de Cape Town. Du 1er au 3 février 2017

Bon, aujourd’hui notre principal objectif est d’atteindre Paarl. Nous y allons pour découvrir le restaurant du frère de notre ami Gilles. Avant cela, il y avait un arrêt planifié à Stellenbosch. Mais ne dit-on pas qu’ « un tien vaut mieux que deux tu l’auras » ? Et c’est ce que nous allons appliquer en ce début de journée. Le bivouac que nous avions trouvé hier soir dans cette petite réserve naturelle de Kleinmond nous enchante. Les enfants y passent du bon temps et joue autour de Rhino ainsi qu’au petit ruisseau en contre-bas. Donc, nous réalisons l’école tranquillement et décidons de partir en toute fin de matinée.

Du coup, avec quelques courses à faire avant de rejoindre Paarl, nous n’avons plus vraiment le temps de nous arrêter pour des dégustations de vin mais traversons tout de même la région de Stellenbosch avec ses vignobles à perte de vue. Mais la ville est grande, même que nous y rencontrons pas mal de difficulté à la traverser en terme de trafique. Il nous faut du temps mais nous arrivons suffisamment tôt pour notre rendez-vous de Paarl. C’est à 18h que nous avons une table qui nous attend au restaurant Terra Mare tenu par Olivier. L’adresse, qui nous avait été donnée par Gilles, nous était inconnue et nous ne savions pas trop à quoi nous attendre si ce n’est à une bonne cuisine selon notre ami. Et bien, en plus de cela, nous trouvons un cadre magnifique, un accueil chaleureux et même une place pour stationner Rhino pour la nuit.

1-rhino-terra-mare

Olivier a débuté ce restaurant il y a presque 11 ans maintenant. Suisse d’origine, il est marié à une sud-africaine et après de nombreuses années de vie en Suisse, ils sont revenus dans l’hémisphère sud et ont lancé ce projet. Maintenant, Terra Mare fait partie des restaurants incontournables de Paarl. Tant les touristes que les locaux habitués ou occasionnels forment une clientèle abondante pour Olivier. Et après avoir passé une soirée ici, on comprend pourquoi il a tant de succès. La cuisine y est vraiment excellente, de l’entrée jusqu’au dessert, et le vin blanc qu’il fait mettre en bouteille avec l’étiquetage « Terra Mare » est délicieux. Le service est efficace et réalisé dans la bonne humeur. Nous passons une magnifique soirée et remercions Olivier pour cet accueil privilégié ainsi que Gilles pour l’invitation. D’ailleurs, nous reverrons Olivier dimanche puisque nous sommes invité pour une grillade chez lui !

Jeudi, après un bref moment en compagnie d’Olivier, nous mettons les voiles sur Cape Town. Sur la route, nous faisons halte dans une zone industrielle est prenons rendez-vous pour dans quelques jours afin de réaliser de la maintenance sur Rhino. Lui aussi mérite des soins et là est venu le temps de faire les 3 huiles (moteur, transmission et pont) ainsi que le contrôle habituels des freins.

Nous nous dirigeons ensuite vers un backpacker où nous pensions qu’il serait bien de laisser Rhino lorsque nous visiterions la ville de Cape Town… mais arrivés là-bas, nous nous sentons terriblement mal, nous ressentons comme une oppression sur le haut du corps et personne ne souhaite rester ici. Nous repartons alors vers le waterfront où le « convoi d’anges heureux » avaient passé leur nuits dans Cape Town. Et franchement, le lieu est parfait. Certes ce n’est qu’un parking, mais il est entouré de vert, calme et ne coute que 110Rand par 24h. Entre cela ou un parking gratuit à 20km de là, à faire les allers-retours et payer en parking dans la ville, nous avons préféré resté ici et nous retrouver à peine à 3 minutes d’une des places les plus animées et réputées de Cape Town, le Victoria & Alfred Waterfront.

Le V&A Waterfront est l’endroit où le premier quai portuaire a été créé sous le règne de la reine Victoria à la demande d’Alfred, son fils. Le deuxième quai a été construit juste à côté sur ordre de Victoria. C’est pour cette raison que le lieu est appelé Victoria & Alfred Waterfront. Mais il n’a pas toujours été celui qu’il est aujourd’hui. Ce n’est que dans les années 1990 que de gros investisseurs Sud-Africains ont pariés sur la remodélisation complète de cet endroit (7.4 milliards de Rand) pour en faire une destination de premier choix du tourisme international comme local, et le pari est aujourd’hui gagné. Le W&A Waterfront est animé, accueillant, joli, etc., etc. ! En tous les cas, nous on adore.

Vendredi, nous partons tôt à la découverte de la ville. Nous vivons cette découverte sur un rythme de touriste, pas de routard. Nous prenons le bus city-tour pour faire un premier tour guidé de la ville. Nous passons par de nombreux endroits que nous visiterons par la suite à pied, mais d’autres auxquels nous ne nous arrêterons pas lors de cette visite de la ville. A pied, le premier endroit que nous visitons est le PanAfrican Market. Cette maison à l’architecture intérieur de type labyrinthe est le lieu où l’on trouve de l’art africain de toutes sortes.

(PHOTO PERDUES)

Nous enchainons ensuite avec le Greenmarket square. Ici, on retrouve certains des objets d’art africain du PanAfrican Market, mais c’est plus un marché de type fourre-tout à la manière sénégalaise. C’est d’ailleurs des africains du Sénégal qui sont majoritairement exposant ici… L’ambiance y est bonne et les objets présentés très sympathiques.

Après avoir acheté un sandwich au « Jason Bakery », recommandé par notre guide papier, partons au Company’s Garden pour s’installer à l’ombre des arbres et déguster notre diner. Le Company’s Garden est un endroit adorable, calme, une île de verdure au milieu de la ville. Nous nous y baladons après le diner et apprécions toujours autant l’ombre des arbres par cette journée à 31° !

(PHOTO PERDUES)

Au bout de notre visite du parc, nous trouvons l’Iziko Slave Lodge. Ici, c’est l’ancien marché aux esclaves. Et quand vous entendez cela, ne pensez pas que cela date d’il y a 400 ans, non, c’est bien plus proche de nous que ce que l’on croit !

(PHOTO PERDUES)

Nous reprenons ensuite le citytour bus pour réaliser une autre boucle et nous rendre au « Castle of the Good Hope ». Forteresse militaire construite en forme de pentagone, nous y visitons juste les murs extérieurs et la première cour intérieure. Semblant toutes pareilles, nous ne voulons pas payer l’entrée pour voir ce que nous voyons déjà. Mais le seul arrêt pour découvrir les murs d’enceinte en vaut la peine.

Cape Town est une ville vivante et démontre à la perfection ce que veut dire la « nation « arc-en-ciel ». La ville est un mélange de couleurs, de cultures, d’odeurs et de styles. Il est difficile de transmettre cette beauté alors que nous avons perdu une grosse partie des photos par je ne sais quelle mauvaise manipulation, mais pour nous les images sont en tête, et Cape Town risque bien d’être une destination pour des vacances futures.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s